Aménités environnementales - Cohérence territoriale géologique, écologique et paysagère

Définition : "Une aménité environnementale est tout aspect de l'environnement appréciable et agréable pour l'humanité, dans un lieu ou site particulier."

Mettre en valeur ce paysage, ne pas le défigurer !

"Les aménités environnementales sont l’ensemble des bienfaits que procure la nature pour l’homme. La biodiversité en ville concourt à ce sentiment de bien-être. Des études de psychologie attestent désormais de cette relation bénéfique de la nature pour l’homme.

Il convient maintenant de repenser la ville en prenant en compte ces paramètres au moment où un premier label étudie ces aspects dans les projets de construction." Dans "Nature en ville et aménités environnementales"

"Certains territoires présentent – du point de vue des aménités mises en valeur par la loi Voynet, une valeur et un attrait particuliers (liés au type d’agriculture, aux éléments naturels ou bâtis, mais aussi à des représentations ressenties, symboliques, culturelles ou sociales). L’agrément de ces territoires s’analyse dans un contexte global où la diversité et les valeurs reconnues seront déterminantes (la diversité des sites, des paysages, des situations, qui s’oppose à l’uniformité, est richesse et source d’équilibre).

Paradoxe : les aménités sont devenues un facteur reconnu d’attractivité et de développement des territoires, voire de richesse économique indirecte et pour le futur, associées au dynamisme et au savoir-faire des structures d’accueil et des opérateurs."

(Ref. : Maresca B., Poquet G., Picard R., Dujin A., Fournier E., Mordret X., 2008, Les retombées économiques et les aménités des espaces naturels protégés, étude conduite par le CREDOC à la demande de Parcs nationaux de France)

La Loi Voynet est à l'origine des dispositions originales telles que la mise en place d’un réseau national de corridors biologiques.

Ainsi au seizième siècle déjà, Nicolas Le Huen s'exprimait ainsi (en 1517) à propos du mont Liban : « c'est un mont de beauté et d'aménité : les cèdres très hauts et autres arbres verdoyants, en très grande multitude et merveilleuse procérité, des herbes la continuelle viridité, des oiseaux le chant amoureux par différentes curiosités, favorise » [...]. Le mont Liban « est de grande dignité et magnificence car entre les monts d'Arabie, Phénicie et Syrie, le mont du Liban, la sublimité en fécondité, en aménité, et de très bon air la salubrité, tient la seigneurie ».

Géomorphologie du Plateau Mazagran de Gentilly, place de l'îlot Paix-Reims

Voir les cartographies ci-contre.

Aménités environnementales d'enjeu régional

Référentiel du schéma de cohérence écologique en Ile de France pour Gentilly

Celui-ci renforce bien l'inscription de l'ilot vert au cœur du corridor vert, on peut lire : "D’autres espaces présentent des enjeux de connexion plus locaux mais importants en contexte urbain, citons en particulier :

- l’interconnexion des grands parcs et espaces verts ;

- la valorisation des bordures des infrastructures (canaux, aqueducs, voies rapides, abords des voies ferrées et des lignes RER aériennes, espaces verts des aéroports).

C'EST TOUT A FAIT CA ! Et les nombreux animaux ont l'espace de se reproduire, de s'aventurer d'un réservoir à l'autre.

La voie est déjà empruntée, toute tracée, existante. Il n'y a plus qu'à la renforcer... = Enjeux de continuité écologique de l’unité paysagère dans laquelle est située la commune.

Les unités paysagères sont principalement déterminées par la géomorphologie, l’utilisation du sol et l’agencement des milieux naturels. https://lnkd.in/dK_syX5

Extraits des directives à prendre en compte
Plus d'infos au Chapitre "Patrimoine bâti et paysage"
Politique des paysages menée en France (par le Ministère de l'Environnement, de l’Énergie et de la Mer) : "Le paysage est un élément important de la qualité de vie des populations : en ville, à sa lisière, à la campagne, dans les territoires dégradés comme dans ceux de grande qualité, dans les espaces remarquables comme dans ceux du quotidien, etc.

Le paysage joue un rôle majeur dans l’épanouissement de chacun et le vivre ensemble. Enjeu d’attractivité pour les territoires, la qualité des paysages est aussi un emblème de la France à l’international."

Lien : http://www.developpement-durable.gouv.fr/politique-des-paysages

Textes de référence :

Le Comité directeur de la culture, du patrimoine et du paysage (CDCPP) exerce la responsabilité des activités liées à la culture, au patrimoine et au paysage et veille à leur mise en œuvre.

Site Web Culture et patrimoine culturelle.

Site Web Convention européenne du paysage

Paysage, miroir de l'homme.

Convention européenne du paysage : "Élément essentiel du bien-être individuel et social comme de la qualité de vie des populations, le paysage contribue à l’épanouissement des êtres humains ainsi qu’à la consolidation de l’identité européenne. Il participe de manière importante à l’intérêt général, sur les plans culturel, écologique, environnemental et social, et constitue une ressource favorable à l’activité économique, avec le tourisme notamment."

"La sensibilisation est donc une question clé afin que les citoyens participent au processus décisionnel affectant la dimension paysagère du territoire dans lequel ils vivent."

Pourquoi une convention sur le paysage ?

Quels sont les objectifs et l’originalité de la Convention ?

La loi n° 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages qui donne une assise juridique aux Atlas (Art. L. 350-1 B du code de l’environnement), et les positionne comme un document de connaissance partagée : sa réalisation s’opère ainsi "conjointement par l'État et les collectivités territoriales".

 

Les Atlas de paysages Méthode pour l’identification, la caractérisation et la qualification des paysages (PDF).

Observatoire photographique national du paysage (OPNP), basé sur un principe de re-photographies régulières d’un même ensemble de points de vue. L'objectif était de "constituer un fonds de séries photographiques qui permette d’analyser les mécanismes et les facteurs de transformations des espaces ainsi que les rôles des différents acteurs qui en sont la cause de façon à orienter favorablement l’évolution du paysage".

En 2014, le ministère a souhaité rendre accessible au grand public le fonds photographique correspondant (plus de 6000 photographies), en le publiant sur Terra, la photothèque ministérielle.

Méthode de l’Observatoire photographique du paysage (PDF)

Plans de paysage, ScoT

Le plan de paysage, schéma de cohérence territoriale (ScoT) et charte de Parc naturels régional (PNR) sont des documents clés pour formuler les objectifs de qualité paysagère. Le ministère souhaite que cette approche destinée à appréhender de manière positive le devenir des paysages soit mise en œuvre sur tout le territoire national dès que s’élabore une stratégie sur ce même territoire.

Le ScoT pour Gentilly n'a pas encore été établi, nous espérons que l'îlot Paix-Reims en sera un élément emblématique pris en compte des aujourd'hui, lui assurant sa sauvegarde et sa valorisation.

Le document Plan de paysage au service des élus (PDF) Le plan de paysage est une démarche volontaire, portée par une collectivité qui invite les acteurs de son territoire à repenser la manière de concevoir l’aménagement du territoire.

​​

 
Actualités sur Nature, Paysages et Biodiversité

13 février 2017 sur le site du Ministère de l'Environnement

"La reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages : c'est garanti ! "

(http://www.developpement-durable.gouv.fr/reconquete-biodiversite-nature-et-des-paysages-cest-garanti). Toutes ces informations sont rassemblées sur ce site.

13 avril 2017 :

"10 propositions pour mettre le paysage à l'ordre du jour des prochaines élections"

(https://batinfo.com/actualite/10-propositions-pour-mettre-le-paysage-a-lordre-du-jour-des-prochaines-elections_7436) Dans une lettre adressée aux candidats à l’élection présidentielle et aux élections législatives de 2017, 14 associations et organismes, dont le Réseau des Grands Sites de France, invitent à mettre le paysage à l’ordre du jour des prochaines échéances politiques et formulent 10 propositions.

Un très bon article de Jean Nouvel (27 mars 2017) qui pousse un coup de gueule :

« Pour sauver les banlieues, il faut contenir l’expansion urbaine »

Extraits : "Réinvestir la banlieue et y faire le choix résolu de la culture" -

"il suffit de voyager de ville en ville, tout autour de la terre, pour être frappé par la violence du saccage des paysages urbains et naturels, pour être sidéré par le mépris de la géographie, de l’histoire et de l’homme." -

"Depuis un siècle, les décisions sur ce sujet ont été prises dans une urgence répétée, à la petite semaine, à la petite échelle des communes et des mandats… Décisions déléguées le plus souvent à la technostructure et à l’administration qui ont mis en œuvre un système simpliste : l’application aveugle de règles abstraites, la ségrégation des fonctions sur des zones avec des densités et des hauteurs arbitraires."

En savoir plus sur : https://lnkd.in/dgsQWwB

Rappel : lien vers les premières réflexions et liens de ressources issus des premières propositions citoyennes  et lien vers le Chapitre Inventaire de la biodiversité

Une réflexion sur une Maison des Associations avec un Eco-musée, présentant la richesse patrimoniale gentilléenne au fil du temps, dans un lieu emblématique, avec des ateliers de sciences participatives, jardins éducatifs (vergers, ruches)  et des partenariats culturelles et vallée scientifique avec SANOFI, CUIP, Museum, universités parisiennes, IUT Cachan, lycées, collèges, écoles, Fab lab, etc... autres associations gentilléennes, acteurs en intra- et inter-communalité, théâtres,  différents lieux de culture et patrimoine, etc..., les Directions des patrimoines et bâtiments de France, etc... , le développement des balades urbaines le long des Trames vertes : Porte d'entrée de la Métropole et du (Grand) Paris, au croisement de ces transports que nous avons en commun, de son Histoire...

La cartothèque de l'IAU

Seul regret : ces cartes n'ont pas été mises à jour dernièrement.

Elles datent de 2012. Comme nous le voyons dans d'autres chapitres : la démographie, le plan d'occupation des sols à Gentilly se sont fortement densifiés avec une perte d'espaces verts. Comme l'extension du lycée ou la friche Lénine, entièrement urbanisée, et d'autres.... Voir les chapitres correspondant.

2013

2013

Rue de la Paix. Vue vers la vallée de la Bièvre.

Ilôt Paix-Reims 1914

Ilôt Paix-Reims 1914

Le passé éclaire l'avenir

Réseau hydrogéologique et relief

Réseau hydrogéologique et relief

La vallée de la Bièvre bien dessinée et le Plateau Mazagran bien visible, surplombant la Vallée.

Nuances biogeographiques

Nuances biogeographiques

Vallée de la Bièvre et ses coteaux avec le Plateau Mazagran au Sud. Topologie du bassin versant de la Bièvre, à l’articulation entre Paris et le coteau ensoleillé de la Bièvre qui s'étend jusqu’à Saclay.

Carte géologique 94

Carte géologique 94

Géologie du Val de Marne. D'après l'atlas floral 94.

Projet aménagement de la Bièvre

Projet aménagement de la Bièvre

Arcueil-Gentilly : la métropole investit 2,5 millions dans la réouverture de la Bièvre, 25% du coût total des travaux.

Coteaux du bassin versant

Coteaux du bassin versant

PLU PADD Gentilly

PLU PADD Gentilly

L'îlot vert est sur le tracé d'une liaison verte d'intérêt régional. Cartes extraites du PLU PADD et son diagnostic. PLU 2007 en cours.

SRCE

SRCE

Schéma de cohérence territoriale d'Ile de France. Enjeux de continuité écologique de l’unité paysagère dans laquelle est située la commune. Les unités paysagères sont principalement déterminées par la géomorphologie, l’utilisation du sol et l’agencement des milieux naturels.

Bassin versant de la Bièvre

Bassin versant de la Bièvre

Illustrations et présentations par Christian Colin architecte, urbaniste, FNE94 (présentation lien ci-dessous). L'îlot vert s’inscrit comme continuité écologique dans une Trame Verte et Bleue et présente une réserve de biodiversité. Il s’inscrit dans la topologie du bassin versant de la Bièvre , à l’articulation entre Paris et le coteau ensoleillé de la Bièvre qui s'étend jusqu’à Saclay. Voir aussi le chapitre "Inventaire de la biodiversité".

Tracé de la Bièvre

Tracé de la Bièvre

Arcueil-Gentilly : la métropole investit 2,5 millions dans la réouverture de la Bièvre, 25% du coût total des travaux. Annoncé le 9 mai 2017 dans le Parisien.

Bassin versant sud

Bassin versant sud

Atlas de la flore du Val de Marne

Atlas de la flore du Val de Marne

Avant 1860

Avant 1860

Plan de l'annexion des communes et de la nouvelle division. Gentilly : ancien village de Paris. Un élément fondateur du Grand Paris et du territoire francilien. Tous droits réservés Parigramme.

Clos Saint-Esprit

Clos Saint-Esprit

L'îlot vert se nommait Le Clos du Saint Esprit en 1885. La rue de la Paix s'appelait la ruelle au Blanc.

Relief bassin versant sud

Relief bassin versant sud

Ilôt Paix-Reims 1914

Ilôt Paix-Reims 1914

Le passé éclaire l'avenir

Panorama

Panorama

Janvier 2017

2013

2013

Rue de la Paix. Vue vers la vallée de la Bièvre.

Raccorder le GR du Grand Paris

Raccorder le GR du Grand Paris

L'îlot vert s’inscrit comme continuité écologique dans une Trame Verte et Bleue et présente une réserve de biodiversité. Il s’inscrit dans la topologie du bassin versant de la Bièvre , à l’articulation entre Paris et le coteau ensoleillé de la Bièvre qui s'étend jusqu’à Saclay.

ODD

ODD

Cèdre bleu de l'Atlas

Cèdre bleu de l'Atlas

Dans le square enfants rue de la Paix

ALLER PLUS LOIN

BIBLIOGRAPHIE ARGUMENTÉE

Comprendre le bassin versant

Par la Caisse de dépôts le 28/09/2017 :

"Les rivières et les fleuves façonnent les bassins versants qui, en retour, guident et modèlent en permanence leur écoulement. Dans un bassin versant, tout est intimement lié : climat, débit des cours d'eau, écosystème. Comprendre son fonctionnement, c'est essayer de saisir les interrelations entre les phénomènes hydrologique, climatique et biologique qui s'y jouent."

 

Vidéo explicative :
© Irstea - Août 2014 - Durée 6’24

"L'eau qui coule à la surface de la terre ne coule pas par hasard. Les rivières et les fleuves façonnent le bassin versant qui, en retour, guide et modèle en permanence leur écoulement. Dans un bassin versant, tout est intimement lié : climat, débit des cours d'eau, écosystème. Comprendre son fonctionnement, c'est essayer de saisir les interrelations entre les phénomènes hydrologique, climatique et biologique qui s'y jouent." © Irstea - 2001

Christian Colin (FNE 94) intervient aux journées de la Ceve et nous explique cela pour l'îlot vert de Gentilly :

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now
Atlas de la flore du Val de Marne