top of page

Dimanche 24 mars 2024 - Première fauche printanière - Observations florales : avancement...

Dernière mise à jour : 31 mars

Dimanche 24 mars 2024


La parcelle du projet Ocbo 


Sur l'îlot vert de Gentilly 


Ou le réveil du printemps...



Petit reportage en images

Les Prunus sont en fleurs et les lilas déjà bien avancés cette année

Nos jeunes pommier, poirier, cerisier ont de beaux bourgeons...

Le refuge LPO accueille une mésange charbonnière qui s'affaire pour construire son nid - va et vient continu...

Des premiers pollinisateurs : osmies, abeilles, bourdons, et mouches volent.

Les chants des merles, mésanges, moineaux, pouillots, fauvettes, rouge-gorge, etc...

Le papillon est un Polygonia c-album ou Robert-le-Diable (Wikipedia).





Nous avons retrouvé nos petits inventaires griffonnés à la main des années précédentes...


L'inventaire initial et en continu est ici : https://www.ilotvertgentilly.com/inventaire-biodiversite



Dans quelques semaines, on pourra comme autrefois à Gentilly même, à "croupetons dans la prairie", jouer les naturalistes et observer de nouveaux la riche végétation et les petits animaux de la prairie du projet OCBO....


Dernière mise à jour : 28 avr. 2021


"Une belle pollinisatrice sur une fleur de carotte sauvage, qui pousse sur l'îlot vert de Gentilly qui annonçait" nos Voeux 2024 !


Le 16 mars 2024, quelques notes sur un coin de table


L'îlot vert de Gentilly un poumon en cœur de quartier enclavé et soumis à des contraintes environnementales qualifiées comme telles.

Un dernier îlot vert de fraîcheur et de pleine terre sauvé par quelques habitants.

Les oiseaux ne s'y trompent pas...

L'accenteur mouchet et le pouillot véloce chantent à tue tête pour la santé [1] et le plaisir de tous, depuis une semaine...

Et le soir, nos merles moqueurs sont de retour pour chanter à la tombée de la nuit... perchés sur une des plus hautes branches ou une antenne.Les mésanges charbonnières et bleues continuent leurs allées et venues ainsi que le rouge gorge...

La territorialité de ses petits oiseaux est surprenante malgré tant de contraintes et nuisances chimiques (pollutions automobiles et chauffage urbain et voitures et chantiers...), nuisances sonores, artificialisations et sur-densité de circulation et humaine sur une si petite zone "libre" mais toujours en danger de disparition par velléité de bétonnage par les élus...

Enregistrement ce matin, capté avec BirdNet, de l'accenteur mouchet : Fichier .wav déposé sur notre site Web à  télécharger et écouter :


[1] "Le chant des oiseaux, bon pour la santé mentale"



...On l'a bien aperçu...Le Prunus en alignement est en fleurs......Après les frimas de février, Mars arrive en son Réveil pré-printannierDernière mise à jour : 3 mars 2021Dès que le Prunus, très parfumé, de l'ancien pavillon de la Croix rouge se couvre de fleurs, un signal pré-printannier est donné, visible et audible... Charmes de ce vivant autour de nous.

Nouvelles d'OCBO et reportage en images et enregistrements sonores, avec un focus sur quelques oiseaux qui ont passé l'hiver avec nous.



Photo du chanteur de ce matin


[1 bis]


"Regarder les oiseaux serait bon pour votre santé mentale"


Et pourtant, nous sommes "Bien décus" ou enfin réellement libérés...


La prairie ne s'étendra pas sur la parcelle 45 avec un site d'accueil et une petite pergola.


Faute de financements complémentaires et de soutien municipal, qui nous fait perdre la subvention remportée dans un appel d'offre régional pour - Enfin, après des décennies ! - dépolluer et renaturer la parcelle 45...


Ainsi,

"Il regardait cette humanité défaite et se sentait honteux de la quitter"


(...)


"Deux jours plus tôt, il avait reçu son ordre d'évacuation personnelle"


(...)


"Il vécut dès lors comme une ombre, détaché de tout, allant, venant, sans affect, sans projet. La zone 2 avec son opulence tranquille, l'entourait mais sans jamais entrer en lui. Quelque chose n'était plus là."


"Il n'éprouvait pas de haine, ne désirait pas changer de quartier ou de poste. Il était anesthésié. Et peut-être au fond était-ce ce qu'exigeait GoldTex.   Une dissolution totale de l'individu dans le grand projet commun. N'être plus rien qu'un corps qui travaille." Laurent Gaudé dans "Chien 51"


FIN


Nous n'avons pas trouvé comment réveiller nos semblables...


Surveillance...

Bienvenue en Zone 3 ("Chiens 51" dernier livre dystopique de Laurent Gaudé) 

Notre banderole aura alors bien vieilli... 

Un autre avenir est-il encore envisageable si les gens restent repliés derrière leurs écrans dans le Metavers avec casque de visite virtuelle ? 




Un contraste saisissant


3 recensions de livres qu'il nous faudrait lire :

Extrait recension :

« Le principe qui régit le système productif actuel exige que tout ce qui est produit soit rapidement détruit. (…) La mortalité seule de ces produits garantissant l’immortalité du système. » Pour que ces « produits » soient remplaçables, il faut qu’ils concentrent tous les attributs de leur « remplaçabilité » : matières dégradables, formes médiocres, etc.



"Une logique à laquelle n’échappent plus les produits immobiliers construits non plus pour durer mais pour être reconstruits : en moyenne tous les vingt-cinq ans, nous dit l’auteur, alors que dans un immeuble autrefois pouvaient défiler trois générations."


"Comment voir dans ces gravats la qualité d’une trace ? d’une ruine ? — cette empreinte historique, réflexive d’un rapport au temps et à l’espace dans lequel une société prenait forme, lentement, progressivement, signe insigne de son levain civilisationnel…"


Par Philippe Pataud Célérier

Journaliste


Dans : Septembre 2022, page 24 > Les livres du mois

Urbanisme

Villes et obsolescence programmée

 

 



Nous reviendrons prochainement parler des ruines

Montrer les ruines ici et ailleurs

Ces ruines qui nous enserrent toujours plus

Sur les ruines du capitalisme, nous proposions autre chose....


Comments


bottom of page