TÉMOIGNAGES

(19 janvier 2017 : ouverture de notre site Web)

Dans ce chapitre :

1 - Le film L'îlot vert de Gentilly réalisé par Augustin Viatte (ci-dessous)
2 - Témoignages collectés par la Mairie lors des Assises de la Ville (mars - avril 2016) (ci-dessous)
3 - Statistiques de consultation du site Web et LinkedIn (ci-dessous)
4 - Témoignages reçus sur le site Web de Gentil'îlot Vert (ci-dessous)
5 - Questionnaire citoyen dans le cadre du Projet des jeunes de la licence ECOPUR (voir Résultats du questionnaire)
6 - Commentaires des votants au projet citoyen OCBO déposé et élu en phase 1 de l'appel à projet du Ministère de l'écologie (avril-mai 2018).
7 - Ci-contre : dans la Presse

(Page en évolution... au fur et à mesure des débats citoyens et des rencontres...)

1 - Le film "L'îlot vert de Gentilly" réalisé par Augustin Viatte
Comment l’îlot vert de Gentilly lutte contre le béton

Par 94 Citoyens - 25/04/2018

En banlieue parisienne, la colère gronde contre la «bétonisation»

Par AFP — 21 septembre 2017

Le Parisien

Le Point

Libération

Le Moniteur

Un film par C News

et celui de  l'AFP (ci-dessous) suite à la Journée CEVE .IDF du 10/09/2017 sur l'îlot vert de Gentilly

Dédicaces

Dans la Presse

4 - Témoignages reçus sur le site Web de Gentil'îlot Vert :

16 septembre 2019 :

"Bonjour, Je suis étudiante en BTS Audiovisuel gestion de Production au lycée Evariste Galois en partenariat avec L’Institut National de l’Audiovisuel. Dans le cadre de mon examen blanc je suis en charge de produire un magazine d’information sur le thème de l’écologie et de l’environnement. Pour ce faire je suis à la recherche d’invités en lien avec ce thème. En faisant diverses recherches je suis tombée sur votre association et les causes défendues et actions proposées m’intéressent. Je souhaiterai savoir si un représentant de votre association pourrait venir la présenter et en parler sur l’émission que je produis. Cela serait intéressant pour nous de découvrir une initiative locale et de pouvoir échanger sur un sujet qui nous concerne tous, à savoir l’environnement. Il s’agit d’un projet à caractère pédagogique, l’émission sera diffusée dans le cadre du BTS. Il n’est pas rémunéré mais un défraiement est possible. L’enregistrement est prévu le Lundi 30 Septembre au 18 avenue des Frères Lumières à Bry sur Marne. Pour plus de renseignements, vous pouvez me contacter au xxxxx

Dans l’attente d’une réponse positive de votre part, veuillez recevoir madame, monsieur, l’expression de mes sentiments les plus sincères.

Clémence

26 mai 2019 : Fête de la Nature session 2 sur l'îlot vert - Prise de conscience

Témoignange reçu au lendemain de cette fête de la nature 2019 :

"Bonjour B.,

Votre action à porter ses fruits à Gentilly pour sauver le peu d'espaces vert qui reste encore dans notre petite ville de 16 892 habitants adultes.

Hier à la fête de la nature, je sentais que cela bougeais enfin sur l'ilot vert pour moi, pour vous.

Je voyais enfin une perspective s'ouvrir pour cette modeste salle de spectacle interactive, dédiée à la danse et à toutes formes d'expressions corporelles, (les limites du corps dans l'espace) dans laquelle je me suis tant impliqué depuis presque 1 ans.

Europe Ecologie - Les Verts est en tête avec 20,53 % pour 984 votes devant la république en marche.

La maire de Gentilly du PCF, qui boudais notre projet et ne voulais même pas jeter un œil sur le projet, se retrouve en troisième position...!

Se sont les jeunes, nos enfants, Bertrand et Corinne, qui sont l'avenir de notre planète, pas les querelles de cloché.

La seule chose que nous pouvons faire pour eux, alors qu'ils n'ont pas encore de pouvoir financier pour la communauté, c'est d'agir pour eux et de bâtir de nouveaux socles, de nouvelles bases Saines et solides pour leurs avenir.

A eux de poursuivre ses idées, ses lignes vertes chlorophylliennes et de construire dessus.

Hier j'avais le sourire, en écoutant Hugo Auclair, jeune spécialise des chiroptères depuis sont enfance et son engagement alors qu'il avais 14ans. A suivre sur Azimut230 https://azimut230.fr/1469-2/ Sans oublier tous les pollenisateurs, les abeilles et les oiseaux dans le ciel, l'espoir plutôt que la tristesse. A nous maintenant les balades en ballon, à vélo, en canoë et autre voies douces.

Hier soir quand j'ai quitter l'îlot vert sous la pluie, j'avais la banane

Je te salue bien amicalement"

Cristian PANGLOSS de la Cerisaie, le Candide de voltaire et la libellule, habitant de Gentilly.

9 juin 2019 :

"Sujet: Jardin partagé

Message: Bonjour, je vais emménager en automne à Gentilly et je suis bien inquiète de la situation géographique de la ville.

Je découvre votre association, et vous fais partager ma découverte ce matin d'un fabuleux jardin partagé à Bagnolet. https://youtu.be/B04AJFx9yBU La vidéo date...le jardin aujourd'hui est juste incroyable... décoré par des guirlandes de couleur, il y a des coins avec des sofas et des fontaines...on ne sait plus du tout qu'on est en banlieue...

Cordialement"

18 juin 2019 :

"Bonjour, J’habite Gentilly, côté Kremlin Bicêtre, et suis très soucieuse au sujet d’un projet mené par la société Opaly. J’aimerais être conseillée sur les démarches à envisager lorsqu’un projet ne semble pas respecter la qualité de vie des logements déjà existants et vise à bétonner là où il faudrait être soucieux d’espaces verts... En vous remerciant de me proposer un rdv avec une personne compétente,

Bien cordialement"

Geneviève

10 avril 2019 :

"Bonjour, 
Je n'habite pas à Gentilly mais je m’intéresse à vos initiatives et à vos actions notamment dans le cadre de ma recherche en thèse ! Comment vous rencontrer ?
Bonne journée

Hugo
 

6 mai 2018 :

"Besoin de respirer; des oiseaux, des fleurs et de la verdure, voilà un joli programme en perspective! Merci"

Agnès, rue Pascal, Gentilly

22 septembre 2017 :

"Bonjour,
Voici un article intéressant, et sur un site plutôt conservateur.
http://www.lemoniteur.fr/article/en-banlieue-parisienne-la-colere-gronde-contre-la-betonisation-34832002
Mais sans doute, êtes-vous au courant?
Merci pour nous tous pour vos actions.
"
Arnold, Gentilly

21 septembre 2017 :

"Laissez nous respirer ! Il est urgent de préserver tous les espaces de nature et de respiration en région parisienne. Il faut arrêter de gaver de constructions mastoc les parcelles et préserver une image de ville conforme à son histoire. Enfin arrêtez la congestion des espaces : les transports, les équipements publics ne suivent pas !"

Christine, avenue Richaud

17 septembre 2017 :

"Ne lâchez rien ! La gestion calamiteuse de la ville conduit les élus à tirer parti de tout leur foncier au prétexte du Grand Paris (initié sous Sarko). Ces histoires de PLU trafiqué vont leur coûter la mairie. Il est grand temps d'avoir un(e) maire réellement préoccupé des questions environnementales et pas des opportunistes à courte vue qui ne respectent pas ni leur parole, ni leurs concitoyens."

T.F., Gentilly quartier du Val de Bièvre

3 septembre 2017 :

"Bonjour Je n'habite pas à Gentilly. Aujourd'hui je suis allée voir une exposition de photo à la maison de Doisneau. J'ai traverser rue de la Paix et je me suis dis pourvu qu'on y construise pas mais qu'on modifie le terrain dans un lieu de biodiversité avec de l'eau car l'eau apporte de la fraicheur et aide à respirer... Le retour de l'exposition j'ai marché le long de la périphérique et au bout de cinq minutes j'avais les yeux qui piqué. Quatres heures plus tard j'ai encore l'impression que mes poumons sont remplis de pollution...Je me suis dis, je ne sais pas comment les gens peuvent habiter la avec la périphérie et l'autoroute à coté et la mairie veut faire construire plus de logement, mais ils sont fous! Je vous souhaite bon courage pour votre pétition, j'espère que vous allez gagner. Cordialement"

Simone A (Paris 15ème)

2 septembre 2017 :

"je me désole de l'empilement à Gentilly de projets urbanistiques médiocres et archaïques qui conduisent années après années à la perte d'un cadre de vie original pour une banale modernisation sans âme ; vive l'imagination qui fait tant défaut à ces édiles usés mais roués !"

Christophe J. (rue de la Poste, Gentilly)

28 août 2017 :

"La nécessité impérative du maintien et de l'élargissement des espaces verts au sein des sites urbains denses est patente. 10 % d’espaces verts en plus ferait économiser à la Sécurité sociale 56 millions d’euros par an grâce à la réduction de la prévalence de l’asthme et 38 millions d’euros par an du fait de la réduction de l’hypertension."

Yves (Montreuil)

31 juillet 2017 : Bonjour Ces articles sont un point d'accès à toute une littérature scientifique sur l'impact sur notre santé des plans d'urbanisme mal montés.

"Planners know depressingly little about a city’s impacts on our mental health".

"Vanishing Australian backyards leave us vulnerable to the stresses of city life".

Bonne lecture

GM (Gentilly)

27 juin 2017 : Apparemment mon email était trop mal écrit sur la pétition papier... Bravo pour tout ce travail (je découvre aujourd'hui les sucres : excellente idée!)

Guillaume (rue d'Arcueil)

25 juin 2017 : Il est important de préserver les (trop) rares espaces vert existant encore dans notre ville.

Geoffrey (rue Gabrielle)

11 juin 2017 : Gentil'ilot Vert apporte son soutien à ses voisins et amis de la rue Fraysse à Gentilly "N'effaçons pas notre histoire!":

Signer leur pétition en ligne

23 mai 2017 :

"En tant qu'Être humain, citoyenne de la ville de Gentilly et ayant eu à subir récemment le remplacement de plusieurs arbres par une route et un parking à l'intérieur de la Fondation Vallée je ne peux que m'associer à la défense des habitants de l'îlot Vert de Gentilly. (...) NON à la mégalo-pôle de Paris. Je suis née dans une petite ville de province. Pendant l'occupation nazie allemande, en 1939-1945, les Parisiens avaient faim. En province pratiquement tout le monde avait son jardin et pouvait se nourrir correctement. Dans cette petite ville il y avait l'allée des châtaigniers, des cerisiers le long de la route et c'était un plaisir pour tous d'aller cueillir les champignons et autres aliments GRATUITEMENT. La Nature est l'amie de l'homme : elle le calme, lui donne l'oxygène indispensable et absorbe le CO2. Nous avons tous besoin d'arbres et de soleil, pas de béton. En France de nombreuses maisons sont abandonnées dans les villages. Plutôt que de construire encore et toujours en région parisienne permettons aux gens de s'installer dans la France Profonde en y créant des emplois et activités et en faisant revivre nos vieilles fermes abandonnées. Il est bien triste que le montant de l'indemnité compensatoire perçue par un Maire soit directement liée au nombre d'habitants sous sa coupe. D'où parfois des dérives inacceptables."

Marie-Claude, rue Labourse

21 mai 2017 :

"J'adhère totalement à vos revendications."

Nathalie, avenue Paul Vaillant Couturier

19 mai 2017 :

"Avec vous !"

Nicolas, rue Labourse

15 mai 2017 :

"Je n'habite pas votre banlieue mais je me sens aussi concernée par la mienne qui commence à se bétonner depuis le changement du POS. Adieu les pavillons, les jardins et les oiseaux, enfin tout ce qui faisait le charme de nos banlieues. Qu'allons nous laisser à nos enfants ? Bon courage et de tout cœur avec vous."

Liliane de Nogent

13 mai 2017 :

"Aux plantes citoyens!"

Jean-François, rue Lecocq

25 avril 2017 :

L'ilot vert a un article dans le dernier bulletin de liaison de la Fédération Nationale de l'Environnement (FNE), lire en particulier pages 18-19.

"J'ai habité 5 ans rue R. Lefebvre et j'ai beaucoup été au parc avec les enfants. C'est un lieu simple et très important dans le quartier surtout pour ceux qui n'ont pas de jardin, pour les rencontres et le lien social et écosystème."

Marie, aujourd'hui à Orsay, a vécu 5 ans Rue R. Lefebvre

24 avril 2017 :

"Visite nocturne 45 ter rue Raymond Lefebvre". (Angle ilot vert) "Ci joint des photos de ce visiteur qui nous a fait une belle petite visite nocturne la semaine dernière. Pour notre plus grande surprise et notre grand bonheur "

Florence, rue Raymond Lefebvre

16 avril 2017 :

"Ne construisez pas de tour !"

Max, Gentilly

"Bonjour 

Merci de ces infos Et de votre action.

Une idée : Pour faire avancer le dossier ou au moins lui faire prendre un virage plus favorable on pourrait peut-être en cette période avant élections présidentielles et législatives contacter les candidats proches de l'écologie ?

Cordialement"

Michèle 

11 avril 2017 :

"Voilà quand les villes ne prennent pas en compte le bien être des citoyens…" Lien

L., rue de la poste

6 avril 2017 :

"Merci pour toutes ces informations qui nous font bien encore une fois comprendre que sous couvert de loger tout le monde (ce qui bien sur doit aller de soi), nous allons trop vite, sans réfléchir, sans pointer du doigt les vraies solutions et surtout avec un manque de démocratie totale. Ce combat est essentielle pour garder notre qualité de vie dans "ce petit village". Je vous soutiens dans ce combat et vous accompagne."

Florence, rue Pascale

"Vous souhaitant d'aboutir dans vos entreprises !"

Chercheur Biodiversité à l'IDDRI, Via LinkedIn

"Bonjour, nous sommes sur un combat analogue."

La colère monte à Bordeaux contre le massacre d’une zone humide par un golf (PDF)

Recherche zadistes pour opération Gironde (PDF)

Olivier, Via LinkedIn

5 avril 2017 :

"Nécessité de conserver ces îlots de nature, pour le bien de l'environnement atmosphérique."

Médecin ORL, Gentilly

30 mars 2017 :

"Nous vivons déjà dans une zone fortement bétonnée, la ville de Gentilly étant en plus cernée par le boulevard périphérique et les autoroutes, et divisée par les rails du RER. Pollutions aérienne, visuelle, sonore sont déjà le quotidien des Gentilléens. Nul besoin d'achever la dernière zone verte d'un quartier encore humain."

Céline, rue Pierre Marcel

28 mars 2017 :

"Bonsoir Mr,
Merci pour votre message. J'ai remarqué aussi la manière dont les promoteurs contournaient les questions du collectif.
​Il y a réellement lieu de redoubler de vigilance et de mobilisation.
​Comment pourrai-je avoir les écriteaux de soutien ?
​D'avance merci.
Cordialement
."
​Mme L., rue de la Paix

"Merci pour ce retour en attendant un compte rendu.
Merci pour  votre travail et votre organisation citoyenne.
"
Ida, Gentilly

"Merci pour votre compte rendu et suis ravi du succès du petit déjeuner sur l'herbe

En revanche le peu de réponses concrètes obtenues me font penser que ce projet nous échappe. Le 14 Avril c'est demain."

Charles, rue des Champs Elysées

"Merci  et BONNE JOURNÉE !!!"

Elisabeth

"Merci pour votre message. J'ai remarqué aussi la manière dont les promoteurs contournaient les questions du collectif.
​Il y a réellement lieu de redoubler de vigilance et de mobilisation.
​Comment pourrai-je avoir les écriteaux de soutien ?
​D'avance merci.
Cordialement.
"

Mme L.

"pour faire suite à ce matin, et au cas où vous ne l'auriez déjà lu ...

http://www.inventonslametropoledugrandparis.fr/wp-content/uploads/2017/03/20170301-Dossier-Presse-Inventons-la-M%C3%A9tropole-du-Grand-Paris.pdf"

Florence

 

Messages ci-dessus de personnes présentes le samedi 25 mars 2017 au petit déjeuner sur l'herbe dont un court résumé de la matinée à l'attention de tous est  :

Envoyé: mardi 28 mars 2017 00:38
Objet : Aménagement de l'îlot Paix-Reims // Circulaire d'information
 

Bonjour,
 

Tout d'abord merci à ceux qui ont pu participer au petit déjeuner sur l'herbe samedi 25 mars et contribuer à la réussite de cette action dans sa forme.
 Vous trouverez ci-dessous la circulaire d'information adressée aux signataires de la pétition diffusée par le collectif "Coeur de Plateau".

Depuis sa création le 28 décembre 2016, l'objectif du collectif est d’associer les habitants au projet d'aménagement de l'ilot Paix-Reims qui doit avoir lieu dans le cadre du concours "Inventons la métropole du grand Paris". Nous avons ainsi rédigé l'ensemble des « préconisations » des habitants, rassemblées dans un document accessible à tous. Il a été notamment transmis aux groupements finalistes du concours, après leur sélection le 27 février 2017.

La rencontre organisée par la mairie le samedi matin 25 mars sur l'îlot avec les trois équipes finalistes a réuni plus d’une centaine de personnes dans une ambiance  ensoleillée et cordiale.

Lors de cette réunion, nous n'avons eu aucune information supplémentaire sur les sujets qui nous préoccupent (hauteurs des constructions, surfaces de plancher et de pleine terre, conservation des jardins existants ), ni aucune assurance sur le calendrier de la concertation qui ne pourra commencer qu’après une réunion des équipes par la municipalité prévue le 14 avril, cela en vertu du règlement du concours.

Si nous avons appris avec une certain intérêt que les équipes finalistes disposaient de bureaux d'études spécialisés dans la concertation (!),  rien n'a pu être obtenu sur les modalités de celle-ci. Nous n’attendons donc rien de concret de ce côté-là avant la fin avril.

Nous sommes en train de rédiger un compte-rendu de cette réunion du samedi 25 Mars et, en même temps, tout nous indique que nous devons redoubler notre vigilance et notre mobilisation.

Jacques  (porte-parole du collectif "Coeur de Plateau")

20 mars 2017 :

"Merci
En province cette semaine je regrette de ne pas pouvoir participer au petit déjeuner. Tout ce qui a été fait jusqu'à présent par votre groupe est remarquable et utile et doit bien sûr être poursuivi. Bon courage !
"
Didier, Cité verte

16 mars 2017 :

"hélas je ne peux être présent mais je suis de tout cœur avec vous et vous soutient pleinement.

J'espère pouvoir assister aux prochaines réunions.
Si vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas à demander, je peux peut-être filer un coup de main.
Bien cordialement
,"

Pierre, avenue Pasteur

14 mars 2017 :

"Plus d'espaces verts !"

Thomas, rue des Champs Élysées

"Je suis défavorable à ce projet qui risque d'engendrer une trop forte pollution visuelle."

Caroline, ruelle des Glaisières

"Hélas je ne peux être présent mais je suis de tout cœur avec vous et vous soutient pleinement.

J'espère pouvoir assister aux prochaines réunions.

Si vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas à demander, je peux peut-être filer un coup de main."

Pierre-Georges, Cité verte, avenue Pasteur-rue du Souvenir

13 mars 2017 :

"Non à la densification sauvage, préservons des lieux de vie à dimension humaine, des espaces verts et préservons l'histoire ouvrière de la banlieue de Paris."

Carole

12 mars 2017 :

"Belle initiative !!! Un joli parc entretenu serait superbe. avec des jeux pour tous les ages (enfant, pétanques, pique nique, molkky ...)"

François, rue Benoit Malon

11 mars 2017 :

"Nous sommes scandalisés par cette décision non-démocractique concernant notre lieu d'habitat."

Arshia, avenue Pasteur

10 mars 2017 :

"Je soutiens le collectif cœur du plateau. Nous avons besoin de jardins pédagogiques."

Olga, rue de la Paix

9 mars 2017 :

"Pour le maintien d'un espace vert sur l'îlot de la rue de la Paix !"

Laurence, rue des Champs Elysées

8 mars 2017 :

"Assez de béton à Gentilly, il faut préserver des parenthèses vertes, lieu de respiration, de rencontres et de préservation de notre écosystème !!"

Sabine, Rue d'Arcueil

7 mars 2017 :

"J'ai 3 enfants et habite très près du Parc de la Rue de Chatillon dans le 14ème. C'est un lieu où ils peuvent retrouver leurs amis et pour les parents, un lieu de rencontres et d'échanges avec les autres parents. Cela permet franchement de créer du lien dans notre quartier et d'être un véritable lieu de vie, de rires, de jeux. Merci d'offrir aux habitants de ce quartier la même possibilité que nous avons de rencontrer nos voisins et de voir nos enfants courir et jouer dans un espace vert sécurisé !"

Renan, Paris 14ème

"Bravo et on espère que cela portera ses fruits ! Continuez !"

Christelle, Paris 14ème

4 mars 2017 :

"J'appuie la tristesse de mes amis qui habite ce quartier"

Alain, St Laurent de la Salanque (66)

2 mars 2017 :

"Un espace vert "c'est le poumon" pour tous les citoyens qui habitent autour"

Maïté, St Laurent de la Salanque (66)

"Je suis d'accord pour laisser le lieu dans l'état ou il est. Non au béton il y en a assez"

Liliane, rue Jacques Cartier (24)

"Nous nous battons pour faire du recyclage pour garder une planète propre. Garder des espaces vert en agglomération fait parti de la richesse d'une planète propre."

Geneviève, rue Henri Kleynhoff

"Bon courage pour votre combat pour sauvegarder votre espace vert si précieux à Gentilly et les environs!"

Christine

28 février 2017 :

"Tous mes encouragements pour préserver cet îlot vert de Gentilly et bravo pour cette démarche écocitoyenne... qui doit faire des petits...."

Valérie, Cachan

"Bon courage à toutes et tous, ne vous laissez pas faire"

Heidi, Clairefontaine (78)

"Est il pensable que nous devions tous vivre dans le béton ?"

Jean-Marie, Saint-Laurent (66)

27 février 2017 :

"Les villes modernes redeviennent maintenant des lieux de vie à taille humaine. Les jardins sont nécessaires, pas seulement l'agrément, mais la santé :lieux de rencontre autour de jardins partagés, de jeux variés , de découvertes, de repos tranquille.... C'est une chance pour la ville d'avoir encore un espace disponible à offrir à sa population."

Bernadette, Paris 5ème

26 février 2017 :

"Ne rien lâcher !"

Arnaud, Saint Saturnin sur Loire

 

"du courage pour maintenir des espaces verts dans la ville !!"

Eric, Clamart

"Pour une conservation des espaces verts à Gentilly, ouverts à tous et qui respectent l'identité du quartier."

Julien, rue d'Arcueil

"Il est indispensable de garder des espaces de verdure dans cette partie de Gentilly."

Marie R., gentilléenne

25 février 2017 :

"Le bien-être des populations doit être la priorité no. 1 et voici une occasion clé d'aller vers plus de vert, plus de communautaire, plus de bonne santé..."

Marie-Amélie, Edimbourg

"Le Plateau a déjà souffert de constructions aussi hautes que vilaines ; il faut soutenir la volonté des habitants qui ont besoin maintenant et pour demain du maintien, de l'élargissement de ces parcelles, et d'un aménagement social cohérent."

Germain, Paris 5ème

21 février 2017 :

"Les espaces verts procurent des lieux de convivialité, des bulles d'air dans le paysage urbain."

Karine, villa Rémon

18 février 2017 :

"Ce matin nous avons récupéré 169 signatures en étant présent sur le Marché et à la sortie du magasin "La Vie Claire".

En discutant nous avons constaté qu'un grand nombre de Gentilléens étaient de plus en plus excédés par la multiplication des constructions sur la commune. Plusieurs personnes ont fait état de construction qui ont déjà détruit des espaces verts (Sanofi, Lénine, Marquigny....). Notre mobilisation commence vraiment a faire écho sur l'ensemble de la commune.

Une délégation du collectif sera reçu lundi à 18h30 par Mme le Maire ou la pétition lui sera remise.
Encore merci à tous pour votre mobilisation.
Bonne journée
Amicalement
"

Le groupe Action de Gentil'îlot Vert qui a fait signer la pétition ce matin

17 février 2017 :

"Transparence, et écoute des habitants du plateau !"

Habitant Villa Rémond

15 février 2017 :

"La population gentillèene, sur un territoire réduit étouffe, prise en tenaille entre le périphérique sud, l'autoroute A6 a, et sa bretelle de raccordement l'A 6 b. Le survol incessant des hélicoptères de surveillance des voies rapides, et ceux qui se posent au C.H.R du Kremlin-Bicêtre. L'espace de vie entre la rue d' Arcueil et la rue Nicolas Debray a disparu en raison de l'extension du lycée professionnel."

Bernard, avenue Pasteur

"Oui, préservons au maximum le "vert" et les oiseaux à deux pas de la Capitale !"

Françoise, rue Louis Gaillet

14 février 2017 :

"Je demande la préservation de cet espace vert si précieux."

Évelyne, rue Raymond Lefebvre

"Travaillant tous les jours à Gentilly, je trouverais cela extrêmement dommage de ne plus pouvoir profiter des rares espaces verts qui subsistent encore dans la ville. Ces espaces sont des bouffées d'air pur dans un environnement déjà extrêmement pollué (présence du RER à proximité), et il est extrêmement agréable de pouvoir en disposer, y compris l'été."

Caroline qui travaille à Gentilly et habite à Antony

"Je travaille à Gentilly et j'apprécie la spécificité de Gentilly, son caractère de "petite ville à taille humaine". Les espaces verts et les petites structures participent à la beauté de la ville et à la qualité de vie."

Marie qui travaille à Gentilly et habite à Courbevoie

"Je travaille juste à côté de l'îlot Paix-Reims. Cet espace vert est le seul parc à proximité dans lequel nous pouvons déjeuner le midi, entre collègues. C'est un lieu convivial et particulièrement agréable qui nous permet de faire une vraie pause avant de retourner travailler."

Elise qui travaille à Gentilly et habite à Paris 14ème

10 février 2017 :

"Nous sommes nouveaux arrivants sur Gentilly et voisins directs du projet. Nous sommes très inquiets car la construction éventuelle d'un édifice élevé dénaturerait le voisinage et annulerait les espaces verts déjà si peu nombreux sur la commune. La mairie ne peut engager un projet d'une telle ampleur sans consulter les riverains qui demandent tout simplement un projet qui s'intègre dans le paysage local, qui respecte les espaces verts et jardins, qui soit utile à la communauté locale, favorisant les rencontres, les échanges et activités diverses. On pourrait aussi imaginer une antenne de l'école maternelle Lamartine afin de désengorger l'école primaire. Enfin le trafic routier est extrêmement dense sur la rue Raymond Lefebvre le matin en semaine, au point de créer des embouteillages. La création de nombreux logements aggraverait d'autant ce problème."

Florence, rue Raymond Lefebvre

8 février 2017 :

"Comme il est justement écrit, ce projet concerne tous les habitants de Gentilly. Il est nécessaire d'être - et de rester - solidaires. Et que chacun ne soit pas uniquement concerné par ce qui se passe dans sa rue ou dans son quartier."

Elisabeth, rue Fraysse

6 février 2017 :

"Bonjour , j'ai lu quelque part que vous souhaitiez réfléchir sur la création d'une crèche. Je serai intéressée par la réflexion sur ce sujet."

M. D. , rue Benoit Malon

"Mobilisation impressionnante, bravo!"

Robert, rue Raymond Lefebvre

29 décembre 1976 :

"les habitants du quartier aimeraient avoir un square à la place de ce terrain immonde - espace vert bien utile pour les vieillards qui ne peuvent descendre, et encore moins remonter, la rue du Souvenir pour se rendre au Parc Pablo Picasso".

Madeleine, rue de la Paix (Extrait d'une lettre envoyée à la Mairie)

27 janvier 2017 :

"Nature en ville - Super site, bravo! Richement documenté et fluide, c'est vraiment très agréable de le consulter."

Bertrand, rue de la Paix

23 janvier 2017 :

"Faire de la permaculture sur un ancien lieu de maraîchage ....et ne pas s'interdire un peu de bâti pour une maison des associations et un café solidaire ... pour la permaculture mettre en place de l'économie solidaire et y faire travailler des personnes éloignées de l'emploi ....

Plein d'idées."

Sophie, gentilléenne, quartier du Plateau Mazagran

21 janvier 2017 :

"Bonjour

J’ai eu l’occasion d’aller sur votre site hier, je veux vous féliciter car en si peu de temps il est remarquable .

(...) je voulais en faire profiter des amis (...)

Amicalement

Marie-Do, gentilléenne, quartier du Plateau Mazagran"

"Bonjour
BRAVO BRAVO pour le site Gentil'Ilot vert où l'on peut passer des heures. Très intéressant et très documenté.
Je vous envoie quelques photos de la rue de Reims car elle est oubliée dans votre reportage et c'est dommage. Vous pouvez en inclure certaines afin d'être plus complet et plus juste.
Bonne soirée

Françoise, gentilléenne, quartier du Plateau Mazagran"

19 janvier 2017 :

"Cet îlot, propriété de la commune, est un bien collectif. Il est à plus de 60% constitué de terrains libres arborés en pleine terre (2 squares publics, des jardins et des terrains en friche). Cet îlot est unique dans notre quartier et dans la ville. Il représente un espace rare et précieux en proche couronne de Paris, comme unique espace vert de proximité pour tous et deuxième équipement en plein air pour les jeunes enfants du quartier. Il s'inscrit dans la Trame verte de Gentilly. Il s'y est installé, depuis plus de 20 ans, une continuité et une réserve biologique.

En outre, il apporte un bienfait majeur sur le plan du cadre de vie des habitants par sa parfaite intégration dans un quartier faubourien avec petits jardins apprécié par tous, par son aménité environnementale et paysagère qu’il donne non seulement aux gentilléens, mais à tous ceux qui empruntent le RER (8 500 piétons par jour empruntent la rue de la Paix et le longe, dans un chassé-croisé domicile-travail et travail-domicile).

Dès le printemps, quand les pommiers, les lilas se parent, butinés par abeilles et papillons, le petit square redevient très fréquenté : à midi par des travailleurs en pause déjeuner, par les enfants à la sortie de l'école,  tout au long de la journée par les personnes âgées, nounous, flâneurs, amoureux, jeunes et moins jeunes, et, le week-end par nous tous. A l'aube et aux aurores, quand la circulation diminue et les piétons se font plus rares, par dessus le brouhaha du périphérique et de l'A6A tout poche, subtilement il s'en échappe le chant des oiseaux, conversations entre grives, merles chanteur, moineaux, mésanges, serins, rouge-gorges, martinets, colombes... La nuit, il n'est pas rare de croiser une martre et d'être survolé par les chauves souris qui remontent du tunnel du RER depuis la Cité universitaire, pour y chasser les nombreux insectes... Ce petit ilot de verdure est unique ! Il faut absolument le préserver."

Corinne, rue de la Paix

 

Statistiques septembre 2017 :

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now