NOS

PRECONISATIONS

Première partie
Principes d’un aménagement dans le sillage de la COP21
B - la circulation douce et le développement de la trame verte

 

B - 1  La circulation douce

La rue de la Paix est une des plus anciennes voies de Gentilly (ex rue aux Blancs), car elle donnait accès au plateau Mazagran à partir de l’agglomération de Gentilly située en vallée de la Bièvre. La carte d’Etat major de 1866 montre qu’il n’y avait alors aucune construction le long de cette voie, qui était alors entourée de carrières de pierre calcaire.

Avec l’installation des nouveaux locaux de Sanofi en 2015, la sortie sud de la gare du RER-B a vu sa fréquentation quotidienne s’élever à environ 8 500 personnes par jour et a conduit à une rénovation et élargissement de la rue de la paix. Malheureusement, la voie cyclable qui s’imposait, initialement prévue, n’a pas été réalisée à l’occasion de la rénovation en 2014.  Plus important, cette rue est un élément important d’un paysage hautement apprécié par ses usagers, avec une vue préservée sur la vallée de la Bièvre, comme le préconisent les annexes du PLU.

 

B-2. Développement et renforcement de la Trame Verte

 

Il faut que les aménagements respectent les directives du PADD, du ministère de l’environnement de l’énergie et de la mer, et du schéma régional de cohérence écologique pour s’intégrer plus largement au projet de territoire, dont les préconisations en terme d’empreinte écologique et protection de l’environnement ont été renforcées depuis les Grenelles 1 et 2 et la récente conférence de la COP21.

 

B-2-1. Selon les préconisations du PLU-PADD de Gentilly :

 

Il convient de « développer les surfaces imperméabilisées, en particulier en pleine terre, accroître la présence des végétaux dans la ville et favoriser ainsi la biodiversité, et créer une trame d’espaces verts, un axe de structuration est-ouest de la ville qui relie l’aqueduc de la vanne à la vallée de la Bièvre

(cf page 27 du PLU-PADD, document contractuel fournit aux concourants à l’appel à projet,

http://www.ville-gentilly.fr/fileadmin/gentilly/MEDIA/Cadre_de_vie/Urbanisme/PLU/PLU_2007_-_II_PADD.pdf).

 

On constate clairement qu’à Gentilly une Trame Verte a été définie le long de la rue la Paix, incluant l’îlot Paix-Reims.

Fig. 1 : schéma organique du PLU-PADD :

Cette trame, qui est une obligation légale d’objectifs assignés par le législateur aux documents d’urbanisme, donc à tout projet d’urbanisme, s’inscrit dans la lutte contre la fragmentation des espaces naturels pour préserver un corridor écologique.

 

Principaux articles légaux de référence :

  • Loi Grenelle 1 art. 24 : « la limitation de la fragmentation des habitats passe par des mesures de protection, de conservation et de restauration des milieux naturels associés à la constitution d’une Trame Verte et Bleue »

  • Articles L.110 et L.121-1 3 du code de l’urbanisme sur « la préservation de la biodiversité, des écosystèmes, des espaces verts, la préservation et la remise en bon état des continuités écologiques »

  • Articles L.371-3, R.371-16  R.371-19 du code de l’environnement

 

La densification prévue dans le présent appel à projet ne peut donc être envisagée au regard de la législation qu’avec l’obligation de conservation des espaces verts de pleine terre de l’îlot, déjà présents comme le PLU-PADD en cours à Gentilly l’a défini.

 

Fig. 2 : photo Géoportail du 16 janvier 2017 de l’îlot rue de la Paix – rue de Reims de Gentilly)

(31 janvier 2017 - © Rédaction Collectif Coeur de Plateau)

Suite : La trame verte existe bien

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now