INVENTAIRE DE LA BIODIVERSITÉ
La nature en ville : conservation, sanctuarisation et développement des continuités biologiques existantes
En attendant la maturation de notre programmation urbanistique raisonnée et notre inventaire écologique voici des vidéos à consommer sans modération :

Aménageons intelligemment l'existant !

Des milliers de mètres carrés en location ou à la vente sur le Plateau ! Voir Page "Densité de logements" à Gentilly.

13% de logements inoccupés dans le quartier du Plateau

Ne bétonnez pas l'îlot!

Réhabilitez les logements vétustes, non occupés ! Et gardez entier ce bel espace vert ! L'unique !

Natureparif : "La nature : une solution au changement climatique en Île-de-France"

La biodiversité urbaine et la trame verte et bleue en ville.

Audrey Muratet, Natureparif

"Les êtres vivants ont besoin de se déplacer au cours de leur cycle de vie pour se nourrir, se loger, se reproduire. Le brassage génétique entre individus au sein d'une même espèce implique cette possibilité de déplacement, de contact entre populations et communautés. Enfin, face aux aléas ponctuels comme aux changements fondamentaux, à l'instar des pollutions, de l'urbanisation ou du changement climatique, les espèces doivent aussi pouvoir se déplacer tout simplement pour rejoindre un habitat naturel au sein duquel elles pourront survivre.

L'habitat naturel de l'être humain du 21e siècle – la ville ou le village – ainsi que ses infrastructures de transport ou encore ses pratiques agricoles, sylvicoles et d'artificialisation des cours d'eau constituent des obstacles au déplacement de nombreuses espèces et amènent à considérer les passages restant disponibles comme des continuités écologiques plus ou moins fonctionnelles.

Si le concept est relativement bien connu pour les espaces ruraux, il est beaucoup moins bien étudié et connu pour le milieu urbain dense. C'est pourquoi Natureparif, l'Agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France, en partenariat avec l'Etat et la Région, co-porteurs du Schéma régional de Cohérence écologique (SRCE), a proposé de participer à une journée d'exposés et de débats réunissant naturalistes, chercheurs et techniciens.

Les résultats de travaux de recherche comme d'actions menées en Île-de-France mais aussi dans d'autres grandes agglomérations françaises ont permis de mieux comprendre les phénomènes et les moyens d'agir pour favoriser des continuités écologiques urbaines fonctionnelles, afin de mettre en œuvre collectivement les mesures nécessaires, dans la cadre du plan d'action stratégique du SRCE.
"

L'îlot Paix-Reims est le cœur d'un corridor biologique d'importance régionale

Cet îlot n'aurait pas dû être sélectionné comme terrain à bâtir.

Référentiel du schéma de cohérence écologique en Ile de France pour Gentilly

Celui-ci renforce bien l'inscription de l'ilot vert au cœur du corridor vert, on peut lire : "D’autres espaces présentent des enjeux de connexion plus locaux mais importants en contexte urbain, citons en particulier :

- l’interconnexion des grands parcs et espaces verts ;

- la valorisation des bordures des infrastructures (canaux, aqueducs, voies rapides, abords des voies ferrées et des lignes RER aériennes, espaces verts des aéroports).

C'EST TOUT A FAIT CA ! Et les nombreux animaux ont l'espace de se reproduire, de s'aventurer d'un réservoir à l'autre.

La voie est déjà empruntée, toute tracée, existante. Il n'y a plus qu'à la renforcer... = Enjeux de continuité écologique de l’unité paysagère dans laquelle est située la commune. Les unités paysagères sont principalement déterminées par la géomorphologie, l’utilisation du sol et l’agencement des milieux naturels. https://lnkd.in/dK_syX5

Se reporter aussi à notre Chapitre Patrimoine bâti et paysages : aménités environnementales.

http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/cartes-thematiques-a-l-echelle-de-la-region-ile-de-a371.html#sommaire_1

La région Ile-de-France a créé une agence régionale de la biodiversité (mars 2017)

"Parmi les actions prévues par ce plan figurent un appui financier à la création et à la requalification d'espaces verts ainsi qu'aux projets réduisant l'effet d'îlot de chaleur en ville, une aide à la désimperméabilisation des espaces publics, un accompagnement technique des maîtres d'ouvrages, ainsi que la mise en place d'un dispositif de compensation écologique au niveau régional. Les 935 communes carencées et les 57 très carencées en espaces verts pourront bénéficier d'un contrat vert destiné à financer une démarche globale de création d'espaces verts et des études de diagnostic et de programmation des actions."

Gentilly fait partie des ces communes. Lien vers l'article

 

La biodiversité urbaine et la trame verte et bleue en ville.

Par Audrey Muratet, Natureparif

"Les êtres vivants ont besoin de se déplacer au cours de leur cycle de vie pour se nourrir, se loger, se reproduire. Le brassage génétique entre individus au sein d'une même espèce implique cette possibilité de déplacement, de contact entre populations et communautés. Enfin, face aux aléas ponctuels comme aux changements fondamentaux, à l'instar des pollutions, de l'urbanisation ou du changement climatique, les espèces doivent aussi pouvoir se déplacer tout simplement pour rejoindre un habitat naturel au sein duquel elles pourront survivre."

Lien vers la vidéo

Région Ile de France : le "Plan vert d'Ile de France : La nature pour tous et partout"

Mars 2017 (délibéré et pour application immédiate)

Télécharger  :

https://www.iledefrance.fr/espace-media/applis_js/rapports_cp-cr/2017-03-09/rapportsPDF/CR2017-50.pdf

https://www.iledefrance.fr/fil-presidence/plan-vert-ile-france-nature-partout-tous

Environnement : zoom sur l'action régionale (11 juil. 2017) : "La Région a tracé une feuille de route ambitieuse pour la trajectoire écologique de la Région, pour les territoires et ceux qui y vivent." https://www.iledefrance.fr/environnement-territoires/environnement-zoom-l-action-regionale

Des liaisons vertes et chemins de randonnée pédestre (tourisme, loisir, culture, sport...)

sont déjà mis en place dans le Grand Paris mais Gentilly n'est pas mentionné. 

ACTUALITÉ du 27/04/2017 dans les Échos : "Découvrir le Grand Paris grâce à un sentier pédestre"

=> Gentil'ilot Vert devrait faire partie du tracé du GR Grand Paris : CIUP, Passerelle Cambodge, Sortie RER B Sud Gentilly, Vallée scientifique de la Bièvre, Trame bleue souterraine avec l'aqueduc de Médicis...

Gentilly a signé en 2015 la Charte régionale de la Biodiversité

C'était passé inaperçu... tant il n'y a rien/rue Paix et alentours! L'îlot Paix-Reims apparait clairement comme l'espace emblématique. Il est le seul! Idéalement placé! Et les citoyens mobilisés depuis 8 mois les acteurs locaux motivés!

A lire (CR Conseil Municipal) approuvé à l’unanimité adhésion Charte Régionale de la Biodiversité.

CR Conseil Municipal Gentill /COP 21 et

CR Conseil Municipal Gentilly/Charte régionale biodiversité signée

Ils se sont engagés entre autres à :

1) Favoriser modes déplacement actifs (marche vélo) devlper les espaces piétonniers et en créant au moins 1 zone de rencontre (vit limit 20km/h).

5) Réaliser 1 état des lieux des terres disponibles ou à acquérir en vue d'y développer un projet d'agriculture biologique et citoyenne.

8) Mettre à disposition un local ou un espace pour une association, une coopérative ou une entreprise d'insertion souhaitant développer une activité réparation, réutilisation ou 2ème vie/biens matériels.

9) Mettre à disposition une parcelle ou un bâti à rénover pour un projet d'habitat collectif et écolo porté par des citoyens.

10) Utiliser 1 source de financement éthique et transparente (...)

13) Distribuer le livret sur la transition aux agents, élus et organiser au moins 1 journée de formation.

15) Soutenir émergence, structuration d'acteurs locaux de l'économie sociale et solidaire (...)

Lien vers la Charte régionale de la Biodiversité : http://chartebiodiversite-idf.fr/ (avec un tableau bien détaillé de ce que cela implique).

Lien vers la Charte signée au niveau de l'intercommunalité :

La FRB a lancé un appel d'offre auprès des municipalités pour effectuer l'Atlas communal de leur biodiversité
Nous l'avons signalé à la Mairie de Gentilly (nous n'avons pas eu de réponse, espérons que cela a été initié). Cet Atlas communal complèterait l'Atlas départemental.

Atlas de la flore sauvage du Val de Marne

"Le devenir de la nature en ville n'est pas un sujet thématique qui relève uniquement des scientifiques, des urbanistes ou des associations de défense de l'environnement. C'est, au contraire, un sujet transversal, un sujet porteur de civilisation, un sujet citoyen dans lequel la collectivité joue un rôle essentiel" Le Val de Marne, département "en majorité urbain possède encore par l'intermédiaire de son Arc boisé, de ses vallées, vallons une diversité floristique non négligeable - indispensable de préserver dans une région où la pression foncière reste importante. À l'heure où près de 80 % des Franciliens considèrent que la réduction du nombre d'espèces animales et végétales est un enjeu environnemental majeur pour le 21e siècle, la biodiversité urbaine mérite d'être mieux considérée. Pour rendre nos villes plus accueillantes et laisser des espaces refuges à la flore et la faune, les aménageurs urbains ne peuvent l'ignorer et se doivent d'intégrer cette biodiversité urbaine dans leurs futurs aménagements."
Extrait préface J. MORET, Pr. MNHN, Dir. Conserv botanique national Bassin parisien. =>Incontournable ds le contexte de la sauvegarde de l'îlot Paix-Reims complète l'inventaire floral en consolidation. 30€ au lieu de 60... http://bit.ly/2esW4t1
La conclusion générale de l'Atlas Édition 2009, co-signé par Christian Favier (président du conseil général du Val-de-Marne) n'aborde pour Gentilly que le seul Parc du Coteau sur Gentilly-Arcueil (sur le domaine d'Arcueil majoritairement, en bas au centre extrait PLU PADD ci-dessous). Parc qui se situe sous un "viaduc routier (A6). Au coeur d'une zone très dense et pauvre en espaces verts. Flore banale. La conservation des friches qui entourent encore le site serait un atout afin de maintenir la biodiversité. Ces milieux entretenus pourraient s'enrichir..."
Les réservoirs (friches) de biodiversité mentionnés dans cette conclusion sont suivant notre PLU PADD connectés avec l'îlot vert (TVB).
Le Conservatoire du Bassin parisien a d'ailleurs repéré "l'îlot vert" en 2003 (indice CORINE Land Cover) et des écologues ont analysé la flore de l'îlot, répertoriée dans les bases de données du MNHN.
Notre inventaire de la faune (détaillé ci-après) montre quelques espèces protégées de mammifère, chiroptère, insecte...
Ce qui suivant les contraintes subies par Gentilly (A6A, A6B, périphérique, densité du bâti, densité d'habitants) est assez "exceptionnel" mais bienfaiteur dans un contexte d'artificialisation métropolitaine, de pollution, d'érosion de la biodiversité en général et urbaine (zone dense) en particulier.
Le plan vert IdF est approuvé et implique des actions.
Au moins 5 ODD (objectifs de développement durable), juste sur l'aspect "naturalité de l'îlot vert sont concernés : ODD 11, 13, 15, 3, 10. Sans compter les autres ODD que nous développerons prochainement.
"Adapter les territoires au changement climatique : pour des solutions fondées sur la biodiversité"
"À l’occasion du forum « Biodiversité et Économie » qui s’est tenu au ministère chargé de l’Environnement, les 24 et 25 novembre 2016, un atelier-débat était consacré aux perspectives offertes par la biodiversité pour l’adaptation des systèmes naturels et des sociétés humaines au changement climatique. Retours d’expériences, réflexions partagées et (premiers) éléments de recommandation pour un déploiement sur les territoires."
Avec un interview de Sylvain Rotillon du Syndicat mixte du bassin versant de la Bièvre. Il insiste sur : "La biodiversité et les solutions qu’elle offre sont au coeur de notre action, en tant que structure porteuse du schéma d’aménagement et de gestion de l’eau (Sage) sur le plateau de Saclay et la vallée de la Bièvre : réouverture de tronçons de rivière enterrés, développement de la nature en ville, préservation des zones non urbanisées…" (...) "Dans cette logique, il serait pertinent de faire évoluer l’outil Sage pour promouvoir, sur les territoires, une approche de la biodiversité intégrant davantage ses composantes aquatique et terrestre." Lien vers le compte-rendu.

Actualités / Urgence de sauver la biodiversité

La préservation de la biodiversité est aussi urgente que la lutte contre le réchauffement climatique

Actualités alarmantes octobre 2017 :

"La préservation de l'abondance et de la diversité des insectes devrait constituer une priorité.

80% des plantes sauvages dépendent des insectes pour la pollinisation.

60% des oiseaux dépendent des insectes comme source de nourriture." Par Humanité et Biodiversité le 19/10/2017 : https://lnkd.in/gQWXzBz

Les données actuelles suggèrent un déclin de la diversité et de l'abondance des insectes. 

Ref. scientifique : Published: October 18, 2017

"More than 75 percent decline over 27 years in total flying insect biomass in protected areashttps://lnkd.in/gqQTvaJ

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) rappelle que protéger la biodiversité n'est pas seulement une affaire de conservation d'espèces emblématiques, mais surtout une "urgence écologique, économique et sociale" visant à maintenir des "services rendus indispensables aux sociétés humaines".

Lien vers l'article

La biodiversité a besoin de l’urbanisme et l’urbanisme a besoin de la biodiversité

"L’installation d’une nature en ville s’accélère notamment depuis le Grenelle de l’Environnement. Cette nature nous rend de multiples services aussi en milieu urbain, comme les régulations des pollutions. Elle améliore notre quotidien, les ambiances, nos rapports sociaux et notre santé. Le verdissement est en plein développement mais végétaliser comme le font les paysagistes et les jardiniers actuellement ne favorise pas toujours la biodiversité." Lien vers l'article

 
Tout près de nous

CIUP Cité Internationale Universitaire de Paris à l'aube d'être qualifiée en éco-campus :

http://www.ciup.fr/le-parc/un-eco-campus/

L/OBLIQUE à la CIUP - Le centre de valorisation du patrimoine de la Cité internationale :

Actuellement une belle exposition à l'entrée sur l'eco campus en devenir et une frise chronologique dans le Hall sur l'histoire de la CIUP.

Très informatif et sources d'idée.

Inventaire du patrimoine naturel de la CIUP...

Rappel introductif : Gentilly, une ville carencée en espaces verts avec facteurs aggravants où l'écologie devrait ne pas être traitée à la marge

Voir le chapitre correspondant.

​Ainsi que le Chapitre sur la Densité de logements

Et les documents d'analyse de Gentil îlot vert (à télécharger PDF) :

- Synthèse des principales iconographies sur la situation de l'îlot vert de Gentilly

- Synthèse de l'analyse de l'îlot vert de Gentilly (rédaction Mars 2017 -

"Draft" mis à jour en JUILLET 2017 : comprend une estimation de la perte des espaces verts sur la ville et iconographies connexes)

L'îlot Paix -Reims est emblématique avec ses 70% de pleine terre arborée depuis plus de 60 ans, cœur d'un corridor biologique d'intérêt régional, de liaison Est-Ouest...

Il faut totalement respecter ce site qui est bien plus précieux qu'il n'y paraît à  première vue :

Il s’inscrit comme continuité écologique dans une Trame Verte et Bleue et présente une réserve de biodiversité ;

Il s’inscrit dans la topologie du bassin versant de la Bièvre , à l’articulation entre Paris et le coteau ensoleillé de la Bièvre qui s'étend jusqu’à Saclay.

Créer  une prairie et un verger
Sur la richesse écologique des friches (et quid de l'agriculture en ville?)

Friches urbaines : qu’en est-il de la biodiversité floristique ?

"Les friches urbaines sont un assemblage de milieux variés abritant une prodigieuse biodiversité en ville. Elles sont caractérisées par une gestion chaotique, si gestion il y a.

Elles sont un lieu de vie et de passage. Elles abritent des plantes, des animaux, des champignons, des bactéries ainsi que leurs interactions et favorisent le déplacement de ces espèces sur les territoires urbains."

« Il ne faut pas négliger l’apport des prairies urbaines » : 

SCIENCES PARTICIPATIVES / 10 OCTOBRE 2019

"Amandine Gallois vient de rejoindre l’équipe Vigie-Nature pour analyser les données Florilèges-prairies urbaines. Un observatoire qu’elle connaît bien pour y avoir consacré, cette année, une partie de son stage de fin d’étude. Elle revient sur ses résultats qui apportent du crédit à un milieu encore peu étudié: la prairie urbaine." (http://www.vigienature.fr/fr/actualites/il-ne-faut-pas-negliger-apport-prairies-urbaines-3617)


 

Planter des arbres de hautes tiges

Afin de lutter contre la fragmentation du couvert végétal (favoriser insectes et oiseaux) et pour lutter contre les îlots de chaleur dans un quartier très dense (voir chapitre correspondant) car la Nature nous permet de nous adapter aux changements climatiques.

Planter des essences locales

Rapport | Adapter la gestion des prairies urbaines en faveur de la végétation. Amandine Gallois. 2019. (https://www.arb-idf.fr/publication/rapport-adapter-la-gestion-des-prairies-urbaines-en-faveur-de-la-vegetation)

(https://www.arb-idf.fr/sites/arb-idf/files/document/ressources/memoire_gallois.pdf)

Le projet "Observatoire de la Biodiversité Ordinaire" (OCBO) proposé par l'association Agiv, lauréat pour un projet exemplaire en faveur du climat dans le Val de Marne permettra de renforser la biodiversité ordinaire, endémique autant végétale qu'animale et sensibiliser aux écosystèmes fragiles qui nous entourent et dont nous sommes partie prenante.

Le travail des deux étudiants de la licence Ecopur 2018 :
Faisant suite à l'enquête citoyenne

Un Poster de présentation et un Carnet de propositions paysagères - Îlot vert - Gentilly (comprenant une synthèse des études et recherches : inventaire naturaliste et botanique/ essences arbres, plantes et animaux, géomorphologie, diagnostic sur la pollution pollution des sols et des propositions d'aménagement).

 
 
 
Sciences participatives, ODD et EDD : sensibilisation et enseignement obligatoires

=> Sciences participatives, EDD : éducation au développement durable, Jardin de plantes médicinales, Des promenades vertes, culturelles et scientifiques (participatif) à renforcer et construire entre CIUP et Plateau Mazagran (via la Passerelle du Cambodge en réfection), entre le Chaperon vert et et Plateau Mazagran (via passerelle qui enjambe l'A6A et le projet futur de couverture partielle de l'A6A), entre la Vallée de la Bièvre et Vallée scientifique (SCT), le Parc Pablo Picasso et Plateau Mazagran (via la Trame Verte renforcée Rue de la Paix et l'îlot vert Paix-Reims étendu...) et pourquoi pas avec Sanofi...

ODD : Objectifs de développement durable

Lien vers le site du Ministère de la Transition écologique et Solidaire.

Lien vers les 17 objectifs de développement durable à l'horizon 2030 pour assurer la paix et la prospérité pour les peuples et la planète définis par les Nations Unies (UN).

Lien vers UICN France

Les solutions fondées sur la nature sont les actions qui s’appuient sur les écosystèmes afin de relever les défis globaux comme la lutte contre les changements climatiques. En effet, les réponses à apporter à ces défis dépendent, d’une manière ou d’une autre, du bon fonctionnement des milieux naturels, qu’ils soient terrestres, littoraux ou marins. Ainsi, des écosystèmes sains, résilients, fonctionnels et diversifiés permettront le développement de solutions au bénéfice de nos sociétés et de la biodiversité, dans le cadre des changements globaux.

EDD : Enseignement au développement durable

L'éducation au développement durable (EDD) permet d'appréhender la complexité du monde dans ses dimensions scientifiques, éthiques et civiques. Transversale, elle figure dans les programmes d'enseignement. Enseignants et personnels d'encadrement y sont formés et l'intègrent dans le fonctionnement des établissements. 

Lien vers le site du Ministère

"Une mission sur les sciences participatives, qui associent les citoyens aux chercheurs, a été confiée en 2015 par le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche à François Houllier, alors PDG de l’Inra et Président de l’Alliance nationale de recherche pour l’environnement (AllEnvi), afin d'en favoriser le développement. Alimenté par des rencontres avec plus de 150 personnes et l'analyse des contributions de 600 internautes, un rapport a été remis dans ce cadre à Najat Vallaud-Belkacem et à Thierry Mandon le 4 février 2016. Il a donné lieu à des suites, certaines recommandations formulées ayant été mises en œuvre et ses auteurs étant intervenus face à des publics et des médias variés."

http://www.sciences-participatives.com/

Télécharger les rapports sur les Sciences participatives et la Charte...​

Sciences participatives et bases de données nationales de référencement de la faune et de la flore

 

Les Sciences participatives par ARB IdFhttps://www.arb-idf.fr/article/les-sciences-participatives

 

Atout des sciences participatives

Sciences et société : Répondre ensemble aux enjeux climatiques

Un rapport du Conseil Économique Social et Environnemental (CESE)

"Phénomène étudié depuis les années 70, le réchauffement climatique nécessite néanmoins un effort soutenu de recherche en vue de mieux comprendre les mécanismes à l’œuvre et d’identifier des solutions pour atténuer son développement et ses impacts.

Cette recherche, longtemps œuvre unique des chercheur.euse.s, s’ouvre depuis plusieurs années aux acteur.rice.s de la société civile (acteur.rice.s socio-économiques, environnementaux.ales, citoyen.ne.s, décideur.euse.s politiques) qui souhaitent y participer aux côtés de chercheur.euse.s demandeur.euse.s de plus d’interactions avec la société civile.

Ce dialogue devrait contribuer à une recherche plus performante sur de nombreux aspects. Dans cet avis, le CESE formule un ensemble de préconisations visant à le renforcer et à le systématiser à travers la création de lieux, l’amélioration de sa gouvernance et sa prise en compte dans le financement de la recherche. Il recommande également l’inclusion au plus haut niveau de l’État d’un éclairage scientifique dans le processus de décision."

Développer grâce aux sciences citoyennes le dialogue entre citoyen.ne.s, associations et communauté scientifique

Valoriser les savoirs d’expérience, d’usage ou l’expertise citoyenne en les mobilisant plus systématiquement dans la construction des projets de recherche sur le changement climatique et les démarches scientifiques dans les territoires.

• Développer dans les universités et organismes de recherche une mission « recherche participative » fondée sur un partenariat avec des associations afin de favoriser les échanges science citoyenne - science académique.

Multiplier les expériences d’évaluation de la recherche par une communauté de pair.e.s étendue aux non-scientifiques."

A lire (11 octobre 2017) : http://www.lecese.fr/travaux-publies/sciences-et-societe-repondre-ensemble-aux-enjeux-climatiques

 

Ainsi, Gentil Ilot Vert (AGIV) avec ses actions et ses propositions : pour sauvegarder des espaces publics et verts de pleine terre. Un petit havre de calme et de fraicheur, dans un cadre de vie serein dans la zone dense, pour développer les sciences participatives, se reconnecter à son environnement, dans sa naturalité (avec sa biodiversité), lieu de mixité sociale et intergénérationnel... Des objectifs d'aménagement et participation citoyenne qui rejoignent les préconisations du Sdrif, du SRCE, du plan vert, du plan climat, de la loi sur les paysages et la biodiversité, la Charte régionale de la biodiversité... On s'y est mis avec AGIV! On est à l'interface Scientifiques, Citoyens et Décideurs. Soutenez nous! Aidez nous à développer et mettre en place un lieu conservé, partagé, dédié, central... pour Répondre ensemble aux enjeux climatiques!

 

Et mettre en place les Sciences participatives dans toutes les écoles de Gentilly. 

L'îlot vert après renforcement de sa naturalité sera un formidable terrain d'études et d'observations.

Vigie-Nature Ecole : http://www.vigienature-ecole.fr/

"Lancé en 2010, Vigie-Nature École est un programme de sciences participatives qui vise à suivre la biodiversité ordinaire. Pour les enseignants, c’est l’occasion de participer à un programme de recherche en s’inscrivant dans une démarche scientifique complète. Au fur et à mesure de leur participation aux protocoles, les élèves connaissent mieux la biodiversité qui les entoure et affinent leur sens de l’observation."

Observatoire National de la Biodiversité (indicateurs français de suivi) http://indicateurs-biodiversite.naturefrance.fr/

L’ONB est la démarche participative mise en place en 2009 pour le suivi des effets de la société sur la biodiversité et sur les interfaces entre la biodiversité et la société. À ce titre, l’ONB propose des indicateurs en éclairage de grandes questions de société relatives à la biodiversité, et les met à disposition de tous.

L’observatoire national de la biodiversité mis en place et animé depuis 7 ans par la Direction de l’eau et de la biodiversité a été transféré le 1er janvier 2017 à la nouvelle Agence française pour la biodiversité (AFB) créée au 1er janvier 2017.

Télécharger le dernier rapport sur le rapport de la Biodiversité en France :

Bilan 2017 de l’état de la biodiversité en France
"Une évolution inquiétante des espèces et un état mitigé des milieux naturels, une destruction des habitats naturels qui se poursuit, des pollutions qui persistent, des espèces exotiques envahissantes en forte progression, et des actions de connaissance, de prévention et de lutte qui s’intensifient, voilà la situation 2017 de la biodiversité mise en lumière et en chiffres par les indicateurs de l’Observatoire national de la biodiversité (ONB)."

Inventaire National du Patrimoine Naturel : https://inpn.mnhn.fr/accueil/index

Données et outils : https://inpn.mnhn.fr/accueil/donnees-referentiels

Retrouvez la Collection en ligne de l'association 

Chacun peut participer

 

"Les sauvages de ma rue" (étude de la biodiversité urbaine) : "Sauvages de ma rue" est un programme de science citoyenne: c'est à la fois un projet pédagogique animé par l'association Tela Botanica, et un projet scientifique du laboratoire CESCO du MNHN.

Le réseau Sauvages de ma rue : le schéma du réseau Sauvages de ma rue (jpg 1.61Mo)

 

Vigie-Nature http://vigienature.mnhn.fr

Suivie des prairies par les gestionnaires : http://www.vigienature.fr/fr/florileges

OBSERVATOIRE Florilèges prairies urbaineshttps://www.open-sciences-participatives.org/fiche-observatoire/163

 

Tela Botanica http://tela-botanica.org

Auprès de mon arbre https://www.tela-botanica.org/projets/aupres-de-mon-arbre/

Protocole Lichens Go! http://www.particitae.upmc.fr/fr/suivez-les-lichens/protocole-lichens-go.html

Observatoire des saisons https://www.obs-saisons.fr/ (Lettre info d'automne : https://mailchi.mp/64b4906987c9/observatoire-des-saisons-lettre-dactualit-de-juillet-973911)

Protocole : sTREEts – Suivi des pieds d’arbres de ma rue https://www.tela-botanica.org/projets/streets-suivi-des-pieds-darbres-de-ma-rue/

 

Laboratoire Conservation des espèces, Restauration et Suivi des Populations :

http://www2.mnhn.fr/cersp/

Vulgariser la Science - Quelques Sources d'infos
Le site : Echosciences Grenoble
https://www.echosciences-grenoble.fr/

Voir aussi : l'Encyclopédie de l'Environnement et l'Encyclopédie de l'Energie.

Planet Vie : ressources pour les enseignants en Sciences de la Vie de l'ENS Paris : https://planet-vie.ens.fr/

 

La carte des initiatives éducatives : 

https://www.echosciences-grenoble.fr/annonces/system-2020-contribuez-a-la-carte-des-initiatives-educatives-steam-en-europe

https://system2020.education/the-map/?$=%7B%22view%22:%22location%22%7D

Les passeurs de science : 

http://comscicomca.org/

https://twitter.com/ComSciComCa

Pour animer chacun son tour : 

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScdbniiNgsrEOQrI6eYX86W56qMc6GJvsVM3gE8EBnNIDYxlA/viewform

Fête de la Science : https://www.fetedelascience.fr/pid34623-cid134612/25-vraies-fausses-idees-en-sciences.html

Le petit livre 25 idées vraies et fausses en sciences, réalisé à l’occasion de la Fête de la science 2018 (du 6 au 14 octobre) par les éditeurs du groupe Sciences pour tous du SNE, regroupe toutes ces questions qui correspondent à autant d’idées reçues : https://media.fetedelascience.fr/file/2018/61/1/25IDDEESINT-EXE-BATokBD_1012611.pdf

Le petit peuple de l'herbe : http://iseremag.fr/webzine/maijuin-2017/le-petit-peuple-de-lherbe

Fête de la Nature (Agiv labellisé) https://fetedelanature.com/gentil-ilot-vert

Aller plus loin 

Les Écoles régionales et ateliers thématiques de l'ARB

07/02/2019

https://www.arb-idf.fr/article/les-ecoles-regionales-et-ateliers-thematiques-de-larb

Appels à communication ou à projets ouverts
Annonces :

https://www.echosciences-grenoble.fr/annonces

Nature et Biodiversité du futur et d'ailleurs [Ouvert] :

Un appel à textes pour une anthologie de nouvelles dirigée par Mathilde Chau

http://www.arkuiris.com/appels.php

Savanturiers : accompagnez une classe dans un projet de recherche ou d'ingénierie !

https://www.echosciences-grenoble.fr/annonces/savanturiers-accompagnez-une-classe-dans-un-projet-de-recherche-ou-d-ingenierie

Plaquette : https://les-savanturiers.cri-paris.org/wp-content/uploads/2019/07/aam1920_integral-vfweb.pdf

 
Directives et préconisations générales encadrant les espaces verts, le Paysage et la Biodiversité
Signature en juin 2016 avec ministère de la santé du CIN contrat d'intérêt National pour Vallée Scientifique de la Bièvre, qualifiée en trame verte et bleue :

Lien vers le document

Extraits sur la Trame verte et bleue et les aménagements autour des gares du Grand Paris (dont Gentilly)  : voir le chapitre correspondant riche d'enseignement en termes d'indicateurs et de respect de l'existant à prendre en compte en amont à tout projet d'urbanisation.

Lois et préconisations encadrant l'urbanisme durable et "moderne" pour lutter contre l'imperméabilisation des sols :

Programmation normalement attendue pour un site aussi emblématique. Lire : "Anatomie de l'étalement urbain" : "Il est écrit dans cet intéressant article, en particulier : "Les « normes » destinées à limiter l’étalement urbain reposent sur le triptyque « Éviter/Réduire/Compenser », une ligne de conduite érigée en doctrine par les services de l’État (inscrite dans la loi Biodiversité). Avant de construire un nouvel équipement, il convient ainsi de se demander d’abord s’il est vraiment indispensable. Ensuite, il faut chercher à réduire son impact sur le milieu naturel. Puis, en dernier recours, on songe à compenser ses effets. En pratique, constatent les chercheurs, l’application de cette doctrine est d’autant plus complexe qu’elle est mentionnée à diverses étapes des processus de décision : « au moment de la concertation, de l’étude d’impact, à travers la fiscalité, etc. »"

Réflexion sur le lien fort dans la dynamique du territoire et son insertion dans la Métropole du Grand Paris (un très beau lien à renforcer avec l'îlot vert avec la CIUP Cité Internationale Universitaire de Paris  à l'aube d'être qualifiée en éco-campus : http://www.ciup.fr/le-parc/un-eco-campus/).

La loi n° 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages qui donne une assise juridique aux Atlas (Art. L. 350-1 B du code de l’environnement), et les positionne comme un document de connaissance partagée : sa réalisation s’opère ainsi "conjointement par l'État et les collectivités territoriales".

ACTUALITÉ du 13 février 2017 sur le site du Ministère de l'Environnement

"La reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages : c'est garanti ! "

(http://www.developpement-durable.gouv.fr/reconquete-biodiversite-nature-et-des-paysages-cest-garanti). Toutes ces informations sont rassemblées sur ce site.

COLLECTIVITÉS ET BIODIVERSITÉ :

En raison des responsabilités croissantes des collectivités territoriales en matière de préservation de la biodiversité, le Comité français de l’UICN se positionne depuis plusieurs années pour encourager et renforcer leur engagement dans ce domaine, ainsi que leur participation au sein du réseau.

UICN :

L’UICN France est le réseau des organismes et des experts de l’Union internationale pour la Conservation de la Nature en France (www.uicn.fr). Reconnaissant l’importance de responsabiliser et de mobiliser les collectivités territoriales pour répondre aux défis de la conservation de la biodiversité, l’UICN France a mis en place un groupe de travail « Collectivités territoriales & Biodiversité », lieu d’échanges et de travail entre les collectivités françaises volontaires (Régions, Départements, Communes et Intercommunalités), leurs regroupements (ARF, ADF, AMF…), la Fédération des Parcs Naturels Régionaux ainsi que les autres membres du réseau français de l’UICN. L’objectif de cette plateforme est de valoriser et de renforcer le travail engagé par les collectivités territoriales en faveur de la biodiversité, en favorisant les échanges et le partage d’expériences autour de thèmes fédérateurs portés par l’UICN.

Lien utile : http://uicn.fr/collectivites-et-biodiversite/

Retour sur Colloque de l’UICN et les collectivités territoriales se mobilisent ensemble pour la biodiversité.

Des Contacts utiles : https://lnkd.in/dBhc4M8

Publications :

Les réflexions et les travaux collaboratifs menés au sein du groupe de travail Biodiversité & Collectivités du Comité français de l’UICN ont donné lieu à plusieurs publications majeures :

• Coopération décentralisée et biodiversité : pour un renforcement de l’action extérieure des collectivités françaises en faveur de la préservation de la biodiversité
• Indicateurs de biodiversité pour les collectivités territoriales : jeu commun et synthétique d’indicateurs de biodiversité pour l’échelon régional
• Indicateurs de biodiversité pour les collectivités territoriales : cadre de réflexion et d’analyse pour les territoires
• Lignes directrices pour l’élaboration et la mise en œuvre des Stratégies régionales pour la biodiversité
• Quelles stratégies régionales pour la biodiversité en France métropolitaine ?
• Panorama de l’implication des collectivités territoriales pour la préservation de la biodiversité en France métropolitaine
• Les collectivités territoriales et la biodiversité…le chainon manquant à l’action de l’UICN ?

Pour aller plus loin :

• Groupe Autorités locales et biodiversité (Convention sur la diversité biologique)
• Plan d’action pour les gouvernements infranationaux, les villes et autres autorités locales pour la biodiversité 2011-2020 (Convention sur la diversité biologique)
• Partenariat mondial sur les villes et la biodiversité (Convention sur la diversité biologique)
• Global Assessment of the Links between Urbanization, Biodiversity and Ecosystems (Convention sur la diversité biologique)

Sur le site du CAUE (CONSEILS D‘ARCHITECTURE, D‘URBANISME ET DE L‘ENVIRONNEMENT), la page spécifique :

"Biodiversité, dossier thématique" :

"Biodiversité, TVB, SRCE et cadre de vie : les CAUE vous accompagnent.

Après l’adoption des SRCE (1) et avant la mise en œuvre des Sraddet (2), il convient de sensibiliser l’ensemble des acteurs - en particulier les élus locaux -, aux possibilités offertes par un déploiement de la TVB (3). Cet outil d’aménagement du territoire constitue un levier majeur pour développer des politiques du cadre de vie qui associent une préoccupation écologique à un ensemble d’usages et de fonctions de l’espace." Lire : http://www.fncaue.com/biodiversite/

(1) Schémas régionaux de cohérence écologique
(2) Schémas régionaux d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires qui devront être définitivement adoptés au plus tard le 28 juillet 2019.
(3) Trame verte et bleue

QU'EST-CE QUE LA BIODIVERSITÉ ? QU'EST-CE QU'UNE TRAME VERTE ET BLEUE ? UN CORRIDOR ÉCOLOGIQUE ?

http://www.fncaue.com/biodiversite/

 

Biodiversité et CAUE en Ile de France : http://www.fncaue.com/wp-content/uploads/2017/03/fiche_iledeFrance.pdf

 

Suite bibliographie / recommandations :

7 juin 2017 Comité Consultatif National d'Ethique (CCNE) : "Biodiversité et santé : nouvelles relations entre l’humanité et le vivant"

Biodiversité et santé, dépasser la seule optique de conservation => l'implication et imbrication de tous. Extraits introduction du rapport : "Cette responsabilité concerne, au premier chef, les communautés scientifiques appelées à faire preuve d’humilité pour mieux comprendre les liens entre biodiversité et santé, dans un contexte d’imprévisibilité inhérente aux processus dynamiques en interaction, en particulier ceux de l’évolution biologique." "Mieux partager l'ensemble des connaissances scientifiques, tout en contribuant aux questionnements de leurs applications, avec les décideurs politiques et l’ensemble de la société, constitue un enjeu éthique majeur."

Lire : http://www.ccne-ethique.fr/fr/publications/biodiversite-et-sante-nouvelles-relations-entre-lhumanite-et-le-vivant#.WUri-YV9jIo

Jolie analyse sociologique par M. Sahaghian, Oct. 2017 "Plongée dans les origines du Dev. durable et de la notion d'écosystèmes urbains: (...) recherche des causes de l'émergence de la biodiversité comme un thème décisif pour nos sociétés. Alors, du constat par l'ONU de l'existence d'inégalités environnementales au développement de la TVB en France, n'y aurait-il qu'un pas ?" "La ville dense est encouragée dans le but de protéger les zones périurbaines. La recherche, orientée par les pouvoirs publics, constate pourtant que les espaces verts urbains sont le réceptacle d’une biodiversité spécifique et rendent des services écosystémiques essentiels à la ville. Les sciences sociales (...) étudiant l’interaction du citadin avec la nature et soulignent la dimension cumulative des inégalités sociales et environnementales. 4 inégalités environnementales sont arrêtées : - exposition aux nuisances urbaines (le bruit, la pollution) et aux risques (naturels, technologiques, industriels, sanitaires). - accès à l’urbanité et à un cadre de vie de qualité. - liée à l’héritage et au développement des territoires urbains : territoires industriels, périphérique, etc. - de capacité à agir sur l’environnement et à interpeller la puissance publique pour améliorer le cadre de vie." (http://www.revuesurmesure.fr/issues/natures-urbaines-et-citoyennetes/du-developpement-durable-a-la-trame-verte-et-bleue-une-genese-de-l-ecosysteme-urbain)

"Et si l’ingénierie urbaine se posait plus de questions ?"

"Plan local d’urbanisme : stop à l’urbanisation excessive !"

"Pour une approche ouverte des projets urbains"

"À lire dans metropolitiques.eu, notre analyse (avec Dominique Alba et Christian Brunner) sur les défis à relever pour l'élaboration des plans et schémas urbains. L’aménagement et l'urbanisme tel qu’ils ont pu se pratiquer dans les années 1980-1990, à partir de projets négociés entre élus et promoteurs, déroulés par les services, cela ne marche plus. La complexification des enjeux territoriaux comme la place incontournable des citoyens ne sont pas des contraintes mais des opportunités pour réinventer nos façons de penser nos villes et de les construire. Élargissons les débats, impliquons VRAIMENT TOUS les citoyens, pour un urbanisme plus politique !"

"Don't sell public assets to pay for infrastructure" (en anglais, mais traduction lisible dans google trad.) : "There are better options than selling off" Gentilly's "strategic assets. We're going to need them, forever." by Gordon Harris is a professional planner and CEO of SFU Community Trust (Canada).​

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now