Du samedi 30 janvier au vendredi 16 février 2021 : avancement OCBO et autres nouvelles

Mis à jour : févr. 13

  1. Avancement du projet OCBO : dernières évacuations, nouvelles amenées de terre végétale, étalement de la terre végétale

  2. La parcelle en projet pour OCBO est désormais inscrite dans Cartoviz (IRP IdF) comme "îlot vert - espace vert en projet"

  3. UrbaParis va faire un reportage du projet OCBO, sur l'îlot vert

  4. La journée du samedi 30 janvier 2021 soldée par la fin de l'étalement total de la terre végétale

  5. Connexe, cette semaine : une publication de l'Académie des Sciences : "Le déclin des Insectes : il est urgent d’agir". Hervé Jactel ; Jean-Luc Imler ; Louis Lambrechts ; Anna-Bella Failloux ; Jean Dominique Lebreton ; Yvon Le Maho ; Jean-Claude Duplessy ; Pascale Cossart ; Philippe Grandcolas, Comptes Rendus. Biologies, 27 p.

  6. Une émission de radio avec Philippe Grandcolas très intéressante qui présente l'article cité ci-dessus.

  7. Le 16 février 2021 : une grille de clôture vient d’être posée


Encore une longue journée de travail, ce samedi 30 janvier 2021, étape intermédiaire à 12h00, depuis le balcon d'une voisine. A 18h00, toute la terre est étalée..


Premier reportage jusqu'au 16 janvier 2021

https://www.ilotvertgentilly.com/post/enl%C3%A8vement-des-derniers-d%C3%A9chets-et-arriv%C3%A9e-de-la-terre-v%C3%A9g%C3%A9tale



1) 20 janvier 2021 : dernières livraisons de terre





Suite déblaiement et étalement de la terre végétale : samedi 23 janvier 2021


La semaine à été rythmée par l'arrivée des dernières liaisons de terre, couplée au travail de Joao pour retirer les derniers blocs de béton et détritus /déchets /terres pollués. Un travail commencé depuis les 18 et 20 octobre 2021.


Samedi 23 janvier 2021, 8h, Joao s'est mis à l'oeuvre. Évacuation. Découpe à la disqueuse et évacuation.




En préparant des diapos pour l'AG extraordinaire du dimanche 31 janvier 2021, nous tombons sur cette nouvelle :

2) l'ilot vert de Gentilly : la parcelle en projet pour OCBO est inscrite dans Cartoviz !

Merci L'Institut Paris Region .

En regardant Cartoviz en vue d'une diapo du contexte pour l'AG du 31/12/2021, nous constatons que la parcelle 49 est bien représentée à côté des 2 petits squares de la rue de la Paix de Gentilly.

Ref : https://cartoviz.institutparisregion.fr/?id_appli=ev&x=652116.323681314&y=6857152.7501905&zoom=13


3) Vendredi

Merci wilfrid duval

Avant-première,

@urbaparis est venu cette semaine en repérage et prépare un reportage sur l'histoire de l'îlot vert et les citoyens qui se sont emparés de son aménagement raisonné, ces 4 dernières années...



4) Samedi 30 janvier 2021 à 7h30

Dans la nuit, une pluie serrée est au RDV. Joao commence la dernière journée d'enlèvement des derniers déchets et terres souillées (photo 1).


Puis ce sera l'étalement des 3 dernières livraisons de terre (photo 2).



Samedi 30 janvier 2021 à 10h30.

Ça avance bien !

Wilfrid de @urbaparis en visite, commence quelques prises de vue...




Samedi 30 janvier 2021 à 12h30

Pause méridienne pour Joao. On prend de la hauteur avec Wilfrid pour un petit panorama depuis le balcon d'une voisine.





Samedi 30 janvier 2021 à 18h

Joao a terminé d'étaler la terre.


150m3 de déchets (béton + détritus + terres souillées évacuées en décharge après tri sélectif) 200m3 de terre végétale amenée.

A suivre ...



5) Publication de l'Académie des Sciences : "Le déclin des Insectes : il est urgent d’agir".

Hervé Jactel ; Jean-Luc Imler ; Louis Lambrechts ; Anna-Bella Failloux ; Jean Dominique Lebreton ; Yvon Le Maho ; Jean-Claude Duplessy ; Pascale Cossart ; Philippe Grandcolas, Comptes Rendus. Biologies, 27 p.

https://comptes-rendus.academie-sciences.fr/biologies/item/CRBIOL_0__0_0_A3_0/

Publié le 25 janvier 2020



"Sous l’effet de la disparition des habitats, de l’intensification de l’agriculture avec l’usage massif des pesticides, du réchauffement climatique et des invasions biologiques, les Insectes montrent des signes alarmants de déclin."
"réinventer la relation de l’Homme à l’Insecte en revalorisant son image et ses usages."

(Académie des Sciences)


Résumé en français

"Apparus il y a plus de 400 millions d’années, les Insectes représentent le groupe taxonomique le plus riche et diversifié, avec plusieurs millions d’espèces. Sous l’effet de la disparition des habitats, de l’intensification de l’agriculture avec l’usage massif des pesticides, du réchauffement climatique et des invasions biologiques, les Insectes montrent des signes alarmants de déclin. Bien que difficiles à quantifier, la disparition des espèces et la réduction de leurs populations sont avérées et communes à de nombreux écosystèmes. Elles se traduisent par une perte des services rendus, comme la pollinisation des plantes vivrières, le recyclage de la matière organique, la fourniture de biens comme le miel, et l’équilibre des réseaux trophiques. Il est donc urgent de freiner le déclin des Insectes. Pour cela, il faut mettre en œuvre des suivis à long terme des populations, réduire l’usage des insecticides de synthèse, préserver les habitats naturels, et réinventer la relation de l’Homme à l’Insecte en revalorisant son image et ses usages."

(Académie des Sciences)



6) Une émission de radio avec Philippe Grandcolas

très intéressante qui présente l'article cité ci-dessus.


"Philippe Grandcolas est écologue systématicien et directeur de l’Institut de Systématique, Evolution, Biodiversité et Directeur de recherche du Cnrs au Muséum national d'Histoire naturelle. Il est l’auteur leader de cette publication."

Intro :

"Apparus il y a plus de 400 millions d’années, les Insectes représentent le groupe taxonomique le plus riche et diversifié, avec plusieurs millions d’espèces . Un nouvel article fournit un éclairage actualisé sur le phénomène de déclin des Insectes."


Extrait / conclusion :

"une réduction significative de l’usage des pesticides pour conduire à terme à leur remplacement intégral par d’autres méthodes de lutte, par exemple celles fondées sur l’agro-écologie, la limitation de la conversion des milieux, non seulement en préservant et en restaurant la complexité des habitats naturels mais aussi en restreignant le développement de nouveaux élevages ou de nouvelles cultures (par ex. certains sojas) qui contribuent à la conversion, la lutte contre le dérèglement climatique et contre les espèces exotiques envahissantes, et la revalorisation de l’image et de l’importance des insectes au bénéfice de la Nature et de l’Humanité à travers l’engagement indispensable de la société civile."


https://www.franceinter.fr/emissions/la-terre-au-carre/la-terre-au-carre-26-janvier-2021




7) Une grille de clôture vient d’être posée le 16 février 2021

Une grille de clôture vient d’être posée ce vendredi 12 Février. La Mairie a participé par la prise en charge des 50% restants d’enlèvement des déchets et la commande et pose d’une grille aux normes municipales. Les taules ondulées qui masquées cette parcelle depuis plus de 30 ans, ne sont donc plus. Cette clôture protège ce nouvel espace libre, fragile, de pleine terre, dépollué et prochainement vert, tout en permettant de suivre et profiter du développement du Projet OCBO (parcelle 49 de 350m2), depuis la rue de la Paix.


Les premières semailles (essences locales) participatives de la prairie arborée du projet OCBO sont prévues début mars. D'autres actions participatives sont en cours d'élaboration.


Pour rappel, la subvention dans le cadre de la suite de l’appel à projet régional, demandée pour réhabiliter la parcelle 45 (là où il y a les ruines côté rue de Reims) a été validée par le comité technique Nature et Biodiversité de la Région Ile de France et sera décidée le 1er avril.


La Région Île de France a eu le plaisir de nous informer que le projet Projet O.C.B.O. pour un Observatoire Citoyen de la Biodiversité Ordinaire a été retenu dans le cadre du Budget participatif de la Région Île-de-France, il est soumis au vote des franciliens jusqu’au 8 mars.

https://budgetparticipatif.smartidf.services/projects/le-budget-participatif-ecologique-2eme-session/collect/depot-des-projets/proposals/projet-o-c-b-o-pour-un-observatoire-citoyen-de-la-biodiversite-ordinaire